admiral t toucher lhorizon

Admiral T - Toucher L'Horizon

Label: Don's Music
Année: 2006

On se souvient tous du désormais célèbre titre "Gwadada", devenu véritablement l'hymne de toute une jeunesse issue de la communauté antillaise. Christy Campbell, plus connu sous le nom d'Admiral T, avait alors réussi le pari de se frayer un chemin sur une scène locale majoritairement dominée par le Zouk avec l'album "Mozaïk Kreyol", publié d'abord sur un label indépendant puis chez AZ Universal.
Cet opus, fruit d'un long travail et d'une expérience acquise dès son plus jeune âge en tant que toaster au sein d'un soundsystem, rencontra rapidement un large succès et l'éleva au rang de figure emblématique. Admiral T fait ainsi l'unanimité au point que beaucoup d'entre nous s'accordent à dire qu'il fait parti des leaders actuels du Reggae Dancehall. Tout semble alors réussir au jeune guadeloupéen qui enchaîne tour à tour tournées, récompense (il reçoit un Césaire, du nom de l'illustre poète et homme politique martiniquais, dans la catégorie révélation), paternité avec la naissance de ses jumeaux... et s'essaye même au 7ème art en tenant le 1er rôle dans le film Nèg Marrons réalisé par Jean-Claude Flamand Barny (sorti le 19 janvier 2005).
Cette réussite masque pourtant un point d'ombre, ou plutôt une polémique grandissante autour de l'artiste et de son titre "Batty Bwoy Dead" (interprété avec Lovy Jam sur la compilation "Killa Sound", qui précisons le, n'est plus en vente). Jugé homophobe par des groupes de pression homosexuels, Admiral T blessé, réplique aussitôt par communiqués (notamment sur son site internet officiel) en désapprouvant formellement ces attaques. Incitation de son major, changement tactique et commercial... y verront certains; erreur de jeunesse, mauvaise interprétation qui ne reflète pas l'ouverture d'esprit et l'humanisme de l'homme expliquent ses défenseurs. Libre à chacun d'établir son opinion en s'appuyant sur des faits et témoignages difficilement vérifiables à notre niveau... ceci n'enlevant rien à ses qualités artistiques et son indéniable potentiel.

C'est d'ailleurs à travers son dernier album "Toucher L'Horizon" produit par Don's Music et sorti en 2006, que nous pourrons mieux nous en rendre compte et juger objectivement de la valeur de son talent. Nous nous en remettrons donc à la citation mentionnée sur la jaquette de l'album (« un bon lyrics vaut mieux que 10 000 interviews ») et aux 14 titres tous en couleurs qui composent cet album.
C'est avec le titre "Toucher L'Horizon" que débute ce nouvel opus. Posé sur un riddim Nu Roots marqué par une basse captivante et des effets Dub (collaboration avec Bost et Bim, un des duos de producteurs les plus en vue de la scène française) l'artiste y développe un des thèmes qui lui est cher et que l'on retrouvera de manière récurrente (avec le titre "Pas De Temps A Perdre" par exemple): le goût du travail, la volonté de progression.
S'en suit une chanson plus dure et plus engagée: "Lanmou Epi Respé" (L'Amour Et Le Respect). Admiral T y dénonce les maux qui caractérisent notre société (corruption, violence, atrocité...) et réclame justice et égalité pour tous les hommes et femmes (« jistis, égalité sa mwen ka mandé ba tout nomm et fanm »).
Puis on retrouve "Wave Your Flag" en featuring avec T.O.K. dans laquelle est mise en avant l'affirmation d'une identité caribéenne (« le 6ème continent en puissance […] les Etats-Unis de la Caraïbe »). Les amateurs apprécieront l'aisance vocale et la capacité à s'approprier un instrumental particulièrement lourd.
Toujours dans la même lignée, mais cette fois avec plus de suavité et de délicatesse, Admiral T exprime son attachement à ses racines et sa volonté de retourner dans son pays natal. Ce titre est fort car l'on peut ressentir le profond malaise que peut éprouver un expatrié et cela d'autant plus lorsqu'on connait les charmes de l'île en forme de papillon.
Si le jeune guadeloupéen dispose d'un savoir faire pour ce qui est de faire bouger (que dis-je transcender!) les foules, il démontre ici qu'il est également en mesure d'élargir son registre avec des chansons plus mélancoliques, et ainsi d'extérioriser davantage ses émotions.
Le titre "Docté Ka Malad'" (Même Les Médecins Tombent Malade) vient confirmer ce constat et révèle à nouveau de façon explicite la sensibilité de l'artiste. Ce dernier rappelle que personne n'est à l'abri de la souffrance.
D'autres chansons méritent tout autant notre attention et on pourra notamment remarquer les différentes combinaisons. Si on pouvait s'attendre à un morceau tel que "Fos A Péyi La" avec le mythique groupe de Zouk Kassav', les featurings avec Diam's ("Les Mains En L'Air") et Rhoff ("Number 1") sont quant à eux plus surprenants mais non des moins intéressants, si bien sûr l'auditeur écarte ses éventuels réticences et à prioris. Quoi qu'il en soit, nous sommes forcés de constater qu'il existe bel et bien des similitudes entre culture banlieusarde et antillaise (« nous sommes tous dans la même galère ghetto youths et banlieusards ») et que la fusion de leur musique respective est appréciable.

Pour conclure, on peut affirmer que c'est un album abouti, riche et diversifié; accompagné de textes réalistes et optimistes.
Admiral T confirme alors son talent et de surcroît justifie sa notoriété dans un univers Reggae Dancehall toujours plus dense et souffrant parfois de manque d'originalité.
Et dire que cet artiste n'a pas encore 30 ans...

Tracklist :

  1. Toucher L'Horizon
  2. Lanmou Epi Respè
  3. Wave Your Flag feat. T.O.K.
  4. Retour Au Pays Natal
  5. Fos A Péyi La feat. Kassav'
  6. Grand Manitou
  7. Dokté Ka Malad'
  8. Les Mains En L'Air feat. Diam's
  9. Pas De Temps A Perdre
  10. Rantré An Dans' La
  11. Number 1 feat. Rohff
  12. lèw Sé Star
  13. Pavarotty
  14. Fé Tou Sa An Pé
No votes yet.
Please wait...