bingui   ligne de front

Bingui Jaa Jammy - Ligne de Front

Label: Vent d'Echange
Année: 2008

Le Reggae africain s'est pour beaucoup limité à Alpha Blondy, Tiken Jah Fakoly ou le regretté Lucky Dube. Il faut bien reconnaître que depuis quelques temps, beaucoup plus de vibrations africaines parviennent à nos oreilles et, pour notre plus grand plaisir, ce sont des vibrations de qualité. On a découvert récemment Takana Zion ou Bishob avec leurs premiers albums respectifs. Aujourd'hui, c'est Bingui Jaa Jammy qui nous délivre un très bon album plein d'expérience.
Bingui Jaa Jammy a fait grandir sa musique entre Congo et Côte d'Ivoire, avant de l'enrichir au fil des rencontres. Il sort son premier album "Kongo Bongo Revolution" à la fin des années 80 au Congo puis il sillonne l'Afrique avant de se poser depuis quelques années en France.

"Ligne de Front", qui est son sixième album, est une réussite d'un bout à l'autre. Une musique solide qui s'impose dés les premières notes de "Congo Natty". Avec l'Ivoirien Beta Simon, il signe "Atara" et "Les Enfants Martyrs", dédié aux enfants soldats mais aussi à tous ceux exploités dans le monde de quelque manière que ce soit. Beta Simon n'est pas le seul invité sur cet album. On ne retrouve ainsi pas moins que Gregory Isaacs pour "Little Girl ou The Congos avec "Bolé Bantu" qui aurait largement sa place sur un album de la formation jamaïcaine. La musique y est un peu moins africaine mais ne demeure pas moins de qualité.
On remarquera aussi les titres "Okopessa" à la basse rampante, "La Charrue" ou "Godlyman" au refrain entêtant : « tout est possible pour Godlyman ». On pourrait rapprocher son style à celui de Tiken Jah Fakoly sur quelques uns des morceaux africains. Pourtant Bingui Jaa Jammy sait se démarquer sur l'ensemble de son album qui garde sa couleur africaine tout en s'inscrivant dans une espèce d'unité Reggae internationale reprenant à son compte et exprimant le meilleur de chaque style. L'album se termine avec "Kanda" qui nous plonge dans un rythme Sega des îles de l'Océan Indien avant de se conclure en Nyabinghi avec ni plus ni moins que les Mystic Revelation. Autant vous dire que l'esprit des groundations est très présent mais aussi le Gospel avec Emmanuel Djob.

En conclusion, cet album est à se procurer les yeux fermés non seulement pour les connaisseurs de Reggae africain mais aussi pour tous les amateurs de bonne musique.

Tracklist :

  1. Congo Natty
  2. Atara feat. Beta Simon
  3. Les Enfants Martyrs feat. Beta Simon
  4. Little Girl feat. Gregory Isaacs
  5. Commerce Triangulaire
  6. Okopessa
  7. Bolé Bantu feat. The Congos
  8. Révolution feat. Hedi Atteb
  9. La Charrue
  10. Weno
No votes yet.
Please wait...