spoken dub

Brain Damage - Spoken Dub Manifesto Vol.1

Label: Jarring Effects / PIAS
Année: 2006

Le troisième album des stéphanois de Brain Damage, sorti sur le label français Jarring Effects – label de High Tone, Meï Teï Sho, Löbe Radiant Dub System entre autres – est pour le moins surprenant pour une production française. Celle-ci reprend une spécialité jamaïcaine des 70’s, la "Dub poetry", imagée le plus souvent par un dénommé Linton Kwesi Johnson. La totalité des titres sont des featurings vocaux avec des écrivains, chanteurs, poètes... et on retrouve également bon nombre d’instrumentistes en collaboration.

Après une introduction digne d’une B.O de Western, où l’on peut croire que nos enceintes rendent l’âme à cause de ce petit grésillement presque agaçant, la voix inquiétante de Black Sifichi, le premier featuring vocal de cet album et présent sur leur dernier album "Ashes To Ashes, Dub To Dub", nous plonge dans un univers franchement pas rassurant. Au revoir (adieu?) à l’ambiance plus Roots des deux précédents albums de Brain Damage, bienvenue dans une atmosphère ténébreuse, dark, troublante... La suite de cet album d’un groupe qui n’a visiblement pas de limites n’en est pas moins bouleversante, parfois teintée Rock, parfois Trip-hop; la succession de surprises à l’écoute en obligera plus d’un à rejouer l’album encore et encore. Côté instruments, on appuie beaucoup sur les vibraphones, percussions, synthé analogique, duduk et ney (flûtes orientales)...
A noter que, cette fois, rien n’est emprunté; Brain Damage met en avant sa créativité en créant et interprétant tous ses samples. Côté « spoken words », on découvre une poésie orientale à côté d’un Rap brut, une voix sensuelle qui en croise une autre beaucoup plus grésillante. Nos oreilles sont complètement déroutées, ne savant plus sur quel registre se brancher!

Cet album est au départ très dur à « lire », à assimiler. Mais après plusieurs écoutes, la magie des collaborations s’éclaircit même si on regrettera souvent l’aspect Roots des précédentes productions. Impossible de vous rassurer sur l’ambiance qui restera aussi inquiétante après des dizaines d’écoute attentives... Surtout que le deuxième volet de cette série risquée mais audacieuse, un album live, sera, de façon sûre, aussi surprenant voire plus. « Attendez-vous à de grosses basses... du pied... et de la transpiration » (propos recueillis par Mono pour Nuke Magmazine n°5)!

Tracklist :

  1. Intro
  2. Stérile feat. Black Sifichi
  3. Fenêtres feat. Mohammed El Amraoui
  4. Embolism feat. Jovanni Marks
  5. Mistaken Identity feat. Dylan Bendall
  6. Métroconversation feat. Suzann Thoma
  7. Under The Ground feat. Emiko Ota
  8. Mad Truth feat. Mark Stewart
  9. Rahpid feat. Sam Clayton
  10. The Beer Mystics Last Days On The Planet feat. Bart Plantenga
  11. Pur Scénario feat. Ted Milton
  12. Final Enclosure feat. Hackim Bey
No votes yet.
Please wait...