etana i rise e1412943905730

Etana - I Rise

Label : VP Records
Année : 2014

Pour son quatrième album studio chez VP Records, 'The Strong One' a fait appel au légendaire producteur, mais aussi compositeur, arrangeur et multi-instrumentiste Clive Hunt. Lizzard s'est lui même entouré d'une équipe de rêve pour faire de cet album le meilleur d'Etana à ce jour : Sly Dunbar & Robbie Shakespeare, Grub Cooper, Handel Tucker, Kirk Bennett et Dwain Campbell (C-Sharp) notamment. Il est donc évident que l'on aura beaucoup de cuivres, des lignes de basses auxquelles il suffira de s'accrocher pour danser et des arrangements justes.
Le résultat est à la hauteur des espérances puisqu'après Patra avec l'album "Scent of Attraction" en 1995 et Diana King pour ses albums "Tougher Than Love" (1995) et "Think Like a Girl" (1997), Etana rejoint le club très fermé des jamaïcaines #1 du classement des meilleurs ventes d'albums reggae établi par le magazine américain Billboard.
Très douce et très belle introduction pour cet album avec "Selassie is the Chapel". Au départ "Crying in the Chapel", morceau écrit par Artie Glenn puis repris par le groupe de gospel The Orioles. C'est ensuite Elvis Presley qui le popularisera avant d'être adapté en chant nyabinghi par Mortimer Planno pour être immortalisé par Bob Marley et les percussions de Ras Michael & the Sons of Negus. Etana a réussi le pari osé de se réapproprier cette chanson en y ajoutant le piano qui porte parfaitement sa voix dans une ambiance très soul.
Mais c'est à partir de "How Long" que l'album commence vraiment et que l'on retrouve le style d'Etana : roots, rock, reggae ! Dans les textes aussi, on appuie tout de suite là où ça fait mal.

How long will the children have to cry?
How long?
Will they be forgiven what they do wrong?
How long will they have to fight destroying their lives?
While the leaders carry on
Promises don't feed hungry belly!
Set your traps
Your kill gets up in there.
Then you lie
Then you steal
From the poor you mistreat
But soon will come your death.

Ce ne sera pas le seul titre puisque "Trigger", par exemple, raconte la vie d'un jeune sans travail dont la mère est malade et qui bascule dans la violence pour survivre ou encore "Ward 21 (Stenna's Song)" avec les Riddims Twins à la rythmique, l'histoire (à priori fictive) de Stenna qui ne supporta pas le stress et la pression subie dans le ghetto rendant son existence insupportable, au point de finir interné dans l'unité de psychiatrie du Kingston’s University Hospital of the West Indies.
La jamaïcaine, honorée le 4 octobre 2014 du Princess of Reggae award aux 33èmes International Reggae & World Music Awards (IRAWMA), a souvent déclaré être influencée par Marcia Griffiths, The Queen Of Reggae, cet album est l'occasion de lui rendre hommage avec la reprise de "Stepping Out of Babylon". Elle aime ses racines mais veut aller plus loin, elle appelle à l' "Emancipation" pour libérer les esprits. Elle nous a par ailleurs donné la force de grandir et d'affronter les difficultés dans "On My Way"; tellement roots et positif.
Etana est aussi amoureuse et l'affirme dans "Richest Girl" qui était sorti cet été sur la compilation VP Records "Reggae Gold 2014", second single à faire l'objet d'un clip. On retrouve le même thème sur les deux morceaux suivants "Love Song" et "By Your Side".
C'est ensuite une Etana plus mélancolique pour "Passing Thru" qui chante sur une très belle instru un texte vraiment bien écrit mais donne une version un peu caricaturale des pères "abandonnant" femmes et enfants. Mais Etana est féministe, voilà tout, ce qu'elle revendique bien plus adroitement avec "Jamaica Woman".
Avant de conclure, "Jah Jah" est le morceau qui permet à Etana de "give thanks and praise for all that our god has done", sur une instru très claire : la phase d'atterrissage est amorcée, nous avons perdu la basse. Vient finalement "Jam Credits" qui est, comme son nom l'indique, la liste chantée de tous les musiciens et techniciens qui ont participé sur cet album. Pas très "utile" musicalement, mais plutôt original et plus sympa que quelques petites lignes sur le livret qui accompagne l'album.

  1. Selassie is the Chapel
  2. How Long
  3. On My Way
  4. Stepping Out of Babylon
  5. Jamaica Woman
  6. I Rise
  7. Richest Girl
  8. Love Song
  9. By Your Side
  10. Passing Thru
  11. Trigger
  12. Ward 21** (Stenna's Song)
  13. Emancipation
  14. Jah Jah
  15. Jam Credits
Rating: 8.0/10. From 1 vote.
Please wait...