the blessed youth

Hugh Mundell - The Blessed Youth

Label: Makasound
Année: 2002

L’enfant béni. Ce titre est tiré des mots de Junior Delgado pour décrire cet artiste lors d’une interview et il présente parfaitement ce chanteur dont la carrière fulgurante fut telle une étoile filante. Les titres rassemblés ici pour la première fois sont tous des autoproductions (soit seul, soit en collaboration avec son mentor Augustus Pablo) enregistrés entre 1978 et 1981, date de sa disparition. Tous sont d’une constante qualité et profondément marqués par l’inspiration rasta.
Après l’introductif "Rastafari Tradition", les cuivres de "Great Tribulation"“ sonnent comme les trompettes de Jericho. Pour "Blackman’s Foundation", la version d’Hugh Mundell est enchaînée avec celle deejay du mentor rasta Jah Bull (récemment disparu). "Don’t Stay Away" appartient à l’autre catégorie des chansons de Mundell puisqu’il s’agit d’une chanson d’amour, tout comme "Live In Love" dont le refrain dit: « Vivre dans l’amour est bien meilleur que de dire : Oh Chérie je t’aime ».
Il faut noter le très méditatif "Time & Place" ainsi que "Stop Them Jah" sur le Who Say Jah No Dread riddim, cher à Jacob Miller. Enfin "One Jah, One Aim, One Destiny" sur une version du Real Rock riddim, qu’on a connu plus entraînant annonce la fin de cette compilation clôturée par "Feeling Allright" en version extended, morceau caché après "Rastafari’s Call".
Un indispensable (comme toutes les sorties du label) pour ceux qui ne possèdent pas "Time & Place" (sorti en 1980) et "Blackman’s Foundation" (sorti en 1983).

Tracklist :

  1. Rastafari Tradition
  2. Oh How I Love H.I.M. feat. Max Edwards
  3. Great Tribulation
  4. Blackman's Foundation feat. Jah Bull
  5. Time Has Come
  6. Don't Stay Away
  7. Live In Love
  8. Time And Place
  9. Feeling Allright (Extended Version)
  10. Stop Them Jah (Extended)
  11. Short Man
  12. Can't Pop No Style
  13. Hey Mr Richman feat. Max Edwards
  14. One Jah, One Aim, One Destiny
  15. Rastafari's Call
No votes yet.
Please wait...