luciano   jah navigator

Luciano - Jah Is My Navigator

Label: VP Records
Année: 2008

Un nouvel album pour Luciano est devenu monnaie courante au fils des années, tant il aime à poser sur chaque riddim. Prenez, par exemple, son album "Child Of A King" sorti chez VP en 2007, qui était une compilation des meilleurs riddims 2006-2007. Après son excellent album "Serious Time" sorti en 2004, où se trouvait la bombe "Stay Away", peu de nouvelles productions atteignaient la qualité espérée de la part du Messenger, cédant aux sirènes de la quantité. Ce nouvel album vient-il confirmer ou infirmer ce constat ?
Produit par le puissant saxophoniste, Dean Fraser, la qualité sonore est indéniablement réelle : tant au niveau de la basse qui, bien présente, se marie parfaitement avec le saxo du maître jamaïcain dans ce domaine.
Après une tournée mondiale en 2007 qui l'a vu s'arrêter en Australie ou en Afrique (Ethiopie, Zimbabwe où il a fait des déclarations très controversées), nous étions à même d'attendre un album dédié à l'Afrique et au « tiers-monde ». Mais Luciano garde le cap, avec Jah aux commandes, auquel il dédie son album.

Certes, nous retrouvons un titre, "African Liberty", prônant l'émancipation de la nation africaine. "Wise Up" se veut être une tune évangélisant les « wicked » à travers le monde, avec une mission pour Luciano : éduquer ! Sur cette route pleine d'obstacles, Jah est le navigateur, toujours à ses cotés, lui permettant de garder les pieds sur terre. Entonnant ce refrain sur un Reggae entrainant, "Jah Is My Navigator" met en exergue la puissance vocale du Messenger. Un titre fort bien réussi. "For I", "Jah Live" (reprise du titre de Bob Marley & the Wailers, 1976) ou encore "Jah Canopy" sont des titres faisant également l'éloge du prophète, auprès duquel il se tiendra toujours à coté. A noter que "For I" comporte un excellent solo de guitare, et aussi la réussite avec laquelle il reprend "Jah Live". Un exercice qui s'avère difficile quand on touche un titre de Marley.
Cet album comporte une seconde reprise : "I Am The Toughest" (de Peter Tosh sur l'album "Bush Doctor", 1978) en featuring avec Andrew Tosh. Celle-ci venait clore la plupart des concerts durant leur tournée commune en 2006. Elle est entonnée avec talent par les deux artistes, le saxophone de Dean Fraser contribuant en partie à sa qualité.

"Trod Out", sur le Stone riddim (Prince Allah), "Never Give Up", relatent la vie et bénéficient d'une partition musicale bien Roots. "Darkness" quant à elle est un slow poignant. "No Evil" a pour principal message « reggae music is a spirit of love » et bénéficie d'un rythme plus rapide du plus bel effet.
Luciano s'essaye également au DJ-style sur "Sweet Jamaïca", sur le Political Friction riddim, appelant à lui rendre une Jamaïque saine, sans armes.
Parmi tous ces titres dédiés à Jah, "Wish You Were Mine" fait office d'« extra-albumesque » : sur une rythmique marquée par la basse, Luciano dédie à l'amour ce titre d'une excellente facture.
L'acoustique est devenue une habitude pour Luciano, qui sur chaque album nous gratifie d'un titre lui permettant d'exprimer ses prédispositions à la guitare. "Paradise Last" en featuring avec Rochelle (choriste au sein du Jah Messenger band) ne déroge donc pas à la règle.
Enfin, "Hard Herbs" s'ouvre sur une composition au piano. Calme, elle fait office de prière et clos cet album d'une manière appropriée.

Un album moins entaché de reprises de ses principaux « cuts » dans les différents "Riddim Driven", de nombreuses compositions originales ; un mélange de Reggae militant, de titres calmes (piano et guitare acoustique) et deux reprises des « original Wailers ».Un album complet et solide.

Tracklist :

  1. For I
  2. Jah Is My Navigator
  3. Darkness
  4. No Evil
  5. I'm The Toughest feat. Andrew Tosh
  6. Never Give Up
  7. Trod Out
  8. Sweet Jamaica
  9. Jah Live
  10. Wish You Were Mine
  11. Paradise Last
  12. African Liberty
  13. Wise Up Youth
  14. Jah Canopy
  15. Hard Herbs
No votes yet.
Please wait...