african roots

Michael Rose - African Roots

Label: M Records
Année: 2005

A 48 ans, Michael Rose n’a rien perdu du talent qui, 21 ans plus tôt, fit de lui une légende. Accompagné par Duckie Simpson et Puma Jones, ils remportèrent un Grammy Award faisant ainsi des Black Uhuru le premier groupe de Reggae à décrocher ce prix grâce à leur album "Anthem".
En 2005, il nous signe donc ce "African Roots" que l’on croirait sorti d’une autre époque. Le titre ne ment d’ailleurs pas puisque Michael revient aux racines du style qui a fait sa notoriété et aborde dans ses chansons un thème principal : l’Africanisme.
Ce LP parait sur le label M Records à qui l’on doit aussi le "I Believe" de Turbulence ou encore le "World In Trouble" de Ranking Joe. Les neufs titres de cet album ont été enregistrés entre Kingston (Studio Steven Stanley), Londres (Eccentric Directions et Junior Delgado Music) et la Hollande (Studio Twilight).
Du côté des musiciens, du très lourd avec notamment Dean Fraser (saxophone), Earl 'Chinna' Smith (guitare) et le vétéran Skully Simms (percussions) pour ne citer qu’eux. Ils nous offre des instrumentaux d’une grande profondeur qui ne peuvent que nous rappeler « l’age d’or » du Reggae Music.
Après s’être essayer à différentes influences plus internationales, Michael Rose retrouve le son de ses débuts avec une production très soignée et de très grande qualité en tout point.

L’album s’ouvre sur un "African People" qui nous met directement dans l’ambiance en nous diffusant son énergie contenue. Il est suivit de "Babylon Bow" qui renoue tout comme "Stepping Out" avec le son des Black Uhuru et leurs instrus sous influence Dub. Arrive ensuite le mystique "No Burial" (feat. Brother Culture) qui nous enveloppe de sa douceur avec un Mr Rose exceptionnel. On se retrouve ensuite plongé dans le son des 70’s avec "Wan Fi Go" sur le thème du rapatriement. Sur un Dub très électrique, Michael nous offre le très bon "Wicked Run" suivi de "Glitter" au son très UK. Il chante l’espoir sur "Better Mus’ Come" et ses cuivres. "Days Of history" conclut cet album avec un Dub lourd et entraînant.

Un opus donc d’une très grande qualité où il n’y a que du bon et même du très bon comme on en espérait plus. On espère que les autres artistes de sa génération retiendront la leçon que Michael Rose leur offre, en tout cas il met la barre haut et s’impose parmi les meilleurs albums 2005. A noter un seul problème avec cet album, on ne peut pas se permettre de ne pas se le procurer. Courrez à vos disquaires sans aucune hésitation...

Tracklist :

  1. African People
  2. Babylon Bow
  3. Stepping Out Of Babylon
  4. No Burial feat. Brother Culture
  5. Wan Fi Go
  6. Wicked Run
  7. Glitter
  8. Better Mus’ Come
  9. Days Of History
  10. No Burial (Manasseh remix)
No votes yet.
Please wait...