pura vida and the congo we nah give up

Pura Vida & The Congos - We Nah Give Up

Label : Lost Ark Music
Année : 2011

En ces temps où les bons albums roots se font rares (hors réédition), il est important de le signaler quand un disque vaut le détour...
D'un côté, on trouve les Congos dont les harmonies vocales ont profondément marqué l'histoire du Reggae avec notamment leur "Heart Of The Congos" né des profondeurs ténébreuses et tumultueuses du Black Ark de Lee Perry. De l'autre le collectif Pura Vida issu de... Belgique. Emmené par Bregt De Boever a.k.a. Pura Man, il est composé d'une dizaine de membres dont certains évoluaient précédemment avec le groupe Najanonki. Après un premier album "Struggle in the city" sorti en 2010, voici donc "We Nah Give Up", première pierre du label Lost Ark Music. Disponible sous deux formats (un double LP en édition limitée et la désormais incontournable version numérique), il a été enregistré entre le Lost Ark Studio et le Lions Den d'Ashanti Roy.

Dès les premières notes, on se trouve projeté quelques 35 ans auparavant dans les brumes du Black Ark. Le son est à la fois lourd et aérien avec une base de basse profonde et des envolées de voix, cuivres et guitare qui marquent le morceau de leurs empreintes. Les titres suivants poursuivent dans cet esprit roots rockers très authentique et excellent. "Jah Send A Little Angel" et "Why You Treat Me So Bad" (dont la rythmique ska est la même que "Who Feels It Knows It" de leur album précédent) sont un peu plus légers et permettent de reprendre un peu son souffle avant de s'immerger de nouveau dans un son épais qui pourrait sans problème provenir des studios new-yorkais de Wackies.
Le second disque qui compose cet album s'ouvre avec "No Way Out" qui a du mal à me convaincre. Il faut dire que jusque là, le niveau était très haut. La suite manque également d'un petit truc.
La dernière face débute avec le très bon "Rasta Feeling" dont le son se rapproche de celui de Manjul, puis c'est la plongée dans le son Pura Vida avec des dubs envoutants. L'album se termine comme il a commencé avec "We Nah Give Dub" dont le dépouillement fait littéralement ramper le morceau aux fondations du reggae et sa colonne vertébrale basse batterie.

Notons que la pochette est illustrée par une peinture de Bregt à la fois contemporaine et traditionnelle à l'image de la musique profondément roots de cet opus. A suivre...

Tracklist :

  1. We Nah Give Up
  2. Africa
  3. Rolling Stone
  4. Tuffer
  5. The Wicked A Go Fall
  6. Jah Send A Little Angel
  7. Why You Treat Me So Bad
  8. Who's Love
  1. No Way Out
  2. Bam Bam
  3. Proceed
  4. You Don't Know Me
  5. Rasta Feeling
  6. Melodica Dub
  7. African Dub
  8. Rolling Dub
  9. We Nah Give Dub
Rating: 6.0/10. From 1 vote.
Please wait...