tappa zuckie   escape from hell

Tappa Zukie - Escape From Hell

Label: Trojan Records
Année: 2006

Tappa Zukie, d'abord toaster à succès, puis producteur, et entre les deux garde du corps de Bunny Lee, est un de ces Jamaïcains qui ont contribué au crossing-over entre les cultures Reggae et Punk de Londres.
Lorsqu'il sort pour la première fois, en 1977, "Escape From Hell" comporte 10 titres et est produit par le label de Tappa Zukie, Stars. Trojan nous délivre ici une réédition de qualité comportant bien sûr tous les titres originaux enregistrés au célèbre Channel One, renforcés de dubs inédits et de solides versions, notamment de "She Want A Phensic", un titre phare de 1978.

On commence tout en douceur par "Sidewalk Dub", interprétation Dub de "My God Is Real", le décor est planté. Tappa continue de piocher dans son répertoire de productions, pas si vaste mais d'une rare qualité, et "Massacra Dub" suit, nous rappelant le "Funeral" de Prince Alla. Les pistes s'enchaînent, l'envoûtement se poursuit, le mixage à la sauce 'Tubby' fonctionne parfaitement et le résultat obtenu par Prince Jammy est irréprochable. Soudain, quelques notes de basse, quelque chose de familier nous sort de l'état de transe, c'est "Experience Dub" une version du mythique "Natty Dread A Weh She Want" d'Horace Andy. Nous voilà transportés, avec "Marching To Zion", pour atterrir en douceur sur "Escape From Hell". On se demande alors où on est, croyant s'être trompés de destination, se croyant presque chez les Abyssinians, puis la basse reprend ses droits pour un pur moment de bonheur, cuivres et orgue ne cessant de se faire remarquer par leur efficacité, Revolutionaries oblige.

Viennent ensuite les 10 fameux bonus Dub, qu'on pourrait penser superflus, n'apportant pas grand chose au CD. Il suffit d'une écoute pour se rendre compte que c'est loin d'être le cas. Ces perles viennent sublimer l'ensemble, rien de moins. "Straight To Him Chest" (1976) nous va droit au cœur, "Revolution Version" nous vient de l'album Blackman (1978). "Double Struggle" est peut-être une des plus intéressantes, de par sa rareté, on y retrouve d'ailleurs le rythme de "Love Light", emprunté à Gregory Isaacs. "Natty Princess" s'inspire habilement du hit Studio One de Delroy Wilson, "Try To Conquer Me". "She Want A Version" vaut le détour, "Mariguana Version" et "Broad Back Shank" prolongent le plaisir encore un peu plus, avant de conclure par "Rub A Dub A Weh Them Want", une autre version de "Natty Dread A Weh She Want", à la basse hypnotique qui ne veut pas s'arrêter.

Tracklist :

  1. Sidewalk Dub
  2. Massacra Dub
  3. Dub Driver
  4. Population Dub
  5. Weather Umbrella
  6. King Alpha In School
  7. Experience Dub
  8. Marching To Zion
  9. Escape From Hell
  10. Squatters Dub
  11. Straight To Him Chest
  12. Revolution Version
  13. Double Struggle
  14. Natty Princess Version
  15. Sensimelia Version
  16. Real Version
  17. She Want A Version
  18. Mariguana Version
  19. Broad Back Skank
  20. Rub A Dub A Weh Them Want
No votes yet.
Please wait...