Idem

Idem

Idem date de vos années collège ?
Idem:
Oui on peut dire ça, on s’est tous rencontrés au collège mais la formation Idem a vraiment débuté entre 1995 et 1996 pour la nouvelle version. Certes, on se connaît depuis le collège, mais ça fait 5 ou 6 ans que l’on est tous concentrés sur le projet.

Concernant votre évolution, à partir de 1995 jusqu'à aujourd’hui, comment en êtes vous arrivé là ?
Idem:
La formation n’était pas tout à fait la même que celle d’aujourd’hui. On était 4, il y avait un guitariste en plus. Donc c’est l’année dernière, on s’est retrouvé au nombre de 3, le guitariste nous a quitté. On avait passé de bons moments avec lui au niveau artistique, à composer, créer un EP 4 titres avec lui. Donc de là on a reconstruit un petit peu nos morceaux, nos compositions et est né en fait l’album «Waterglass Color» qui est sorti au mois d’avril, avec 3 morceaux inédits d’Idem et des remixes d’Ez3kiel, Lab, Uht. Puis "Aerobiose", l’album qui sort le 15 Novembre. A la base Idem a une formation Rock, c'est-à-dire classique : basse, guitare, batterie et on y a intégré des machines, ce qui abouti sur un son dub-rock, un son prennant différentes influences.

En abordant le sujet, votre musique est difficile à classer et vous la définissez comme un son «dub-indus-ambiante-rock-electronia & groove-sound», comment en êtes vous venu à ce style ?
Idem:
Il y a eu un gros travail de fond, et le fait est que nous écoutons tous des musiques vraiment différentes les unes des autres, vraiment éclectique, du coup quand on s’est mis à trois dans la composition, nos influences se sont fait ressentir. On a la chance aujourd’hui de pouvoir écouter plein de musiques avec le net, les skeuds, etc... Beaucoup de groupes sont dans le même cas que nous, difficilement classables dans des styles définis et nous sommes dans cette situation. On va dire qu’à la base cette expression définissant notre style est un peu un trip !

Alors récapitulons, il y a un EP, un premier album de sorti, un autre qui va sortir bientôt et... le troisième, si j’ai bien compris il y a un triptyque ?
Idem:
En tout, nous allons sortir notre 4ème disque. Donc je résume : au tout départ, en 1999, le EP 4 titres, en 2002, le premier album «Absent Without Leave», «Waterglass Color» en avril 2004, donc ça c’est le premier Maxi avec des sons inédits d’Idem plus des remixes de potes à nous : d’Ez3kiel, Lab, Uht et donc le 15 novembre que sort le deuxième album d’Idem "Aerobiose", un album complet, que des nouveaux titres. En février ou mars 2005 va sortir le dernier du triptyque, un maxi avec toujours des titres inédits et des remixes avec des potes à nous, on donne pas encore les noms, on veut que ça reste une surprise !

Le coup du tryptique, ça vient d’où plus précisément ?
Idem:
On s’est dit qu’on était capable de sortir 3 productions en 1 an. En fait on a sorti le dernier disque en 2002, donc aujourd’hui en 2004, ça fait 2 ans que l’on a pas sorti de production, donc du coup on s’est dit qu’il était temps de faire avancer les choses !

En parlant des remixes, effectués par des groupes d’Ez3kiel, "Lab", c’est venu d’un délire entre potes ou il y a vraiment eu un projet qui s’est mis en place ?
Idem:
On s’est tous rencontré lors de concerts, et c’est vrai que l’on a eu des affinités directes avec les groupes, ça s’est vraiment bien passé. On faisait régulièrement leurs premières parties et on a vraiment bien appris à se connaître, de là est venue les différentes propositions qu’on leurs a fait qu’ils ont tout de suite acceptées. Ca s’est fait vraiment simplement...

Vous avez eu aussi une résidence au Fuzz’yon (scène de musiques actuelles à la Roche-sur-Yon - 85) ?
Idem:
Cela fût étalé sur 2 ou 3 mois par sessions de 3 ou 4 jours. Ce fût une très bonne expérience, car de notre côté, on avait beaucoup travaillé le coté musical, mais là bas ce fût principalement la scène, les visuels. On voulait utiliser de la video, on voulait des effets de lumière un peu différents de ce qui ce faisait. Donc on a travaillé tout ça avec des professionnels qui sont venus nous aider pour établir notre création lumière.
C’est grâce principalement à Trempolino à Nantes qui organise tous les ans des résidences pour les artistes des musiques actuelles de la région et du coup on a été entre guillemets sélectionnés pour avoir ces aides techniques.

Toujours en restant dans le visuel, il y a aussi un clip qui est sortie avec Awax, beaucoup de sites parlent de ce clip, vous pouvez nous le présenter ?
Idem:
(Rires) Le clip n’est pas sorti officiellement, Awax est un ami qui fait de la vidéo donc il nous a réalisé un clip, mais c’est quelque chose pour le fun. Donc, nous ça nous branchait de le diffuser. Awax est un ami qui a pas mal voyagé vers la Belgique, que l’on a rencontré par hasard. Il fait beaucoup de vidéos, nous a montré son travail et on va dire que c’est un bon délire entre potes !

Le premier album, vous avez passé beaucoup de temps à l’enregistrer, donc comment vous êtes vous senti sur le tryptique, vos sensations en studio ?
Idem:
Aujourd’hui c’est beaucoup plus speed. Sur le premier album, ce fût notre première expérience de studio, enfin de home studio, donc a passé beaucoup de temps sur toute l’approche de celui-ci. Forcément, on a perdu beaucoup de temps, fait des erreurs techniques... Maintenant on utilise des techniques plus simples, on joue tous en même temps pour l’enregistrement, donc plus live, plus vivant. Et puis on s’arrête moins à des petits détails qu’on seraient les seuls à entendre. Moins de temps en studio, pour un résultat qui nous plait mieux que le premier album !

En février 2005, le maxi qui va sortir, après tout ça des projets ?
Idem:
Notre objectif, ça serait de continuer dans cet élan, de sortir des disques, après ça ne sera peut être pas un tryptique. Nous allons faire une tournée qui devrait débuter en mi-2005 avec un tourneur de Paris, comprenant différents plateaux en compagnie de Soul Fighters, Lab...

Le mot de la fin pour les internautes de JAHSound.net ?
Idem:
Il faut que ça tripe ! (Rires)

No votes yet.
Please wait...