Jahwise

Jahwise

Bonjour Jahwise, alors un quatrième album prévu pour début Mai 2005, le titre c'est "Désamorcer", et ça s'annonce bien militant. Tu peux nous donner un petit aperçu du thème de l'album?
Jahwise: Le titre c'est "Désamorcer" car ça dénonce tous les problèmes de corruption et de dictature imposée par la France au Congo (et en Afrique en général) par des réseaux mafieux qui datent de très longtemps, jusqu'à aujourd'hui le président du Congo sème la terreur et tue beaucoup d'innocents. Il a pris le pouvoir par un coup d'état financé par la France et Jacques Chirac fait partie des complices.
Il y a des sectes du mal ici en France, des politiciens qui adorent le diable mais ils n'en parlent pas. Mais je vais m'occuper d'eux : ç'est mon combat avec ma musique.

Comment s'est fait l'album et avec qui as tu travaillé?
Jahwise: En fait l'album a été travaillé au studio Dsnsky (en Suisse), et c'est Neg Lox qui a crée les instrus et mélodies (guitare, synthé, batterie, basse, etc.).
Moi j'ai écrit les textes et chants en travaillant les mélodies par rapport aux instrus, comme pour Paris-Congo, sauf que là ça bouge plus et les riddims sont béton, comme je les aiment!

Donc tu as fait un album à consonnance Dancehall?
Jahwise: Paris-Congo c'était plus Reggae Jazzy, mais le nouvel album c'est plus Roots & Dancehall, mais toujours conscious. Car y a trop de slackness et je suis contre ça. Au moins je ne fais pas un album pour la mode ou pour parler de n'importe quoi, je parle de la réalité. Pour tout le monde, pour le peuple.
J'enchaîne du Roots au début, et je mets le feu avec le Dancehall à la fin.
Je crois que les gens ont besoin de Dancehall français et Roots engagé, parce qu'ici en France il y a trop de gars qui font du slakness, et nous les rootsmen on en a ras le bol.

Tu es très impliqué dans la dénonciation des pratiques politiques et de la situation au Congo. Tu peux nous dire en quelques mots quel est ton "combat"?
Jahwise: Beaucoup de gens ne savent pas ce qui se passe en Afrique en ce moment, et en Afrique aussi les gens ne savent pas ce qui se passe en France, donc moi je fais passer le message.
Au Congo, c'est chez moi et j'ai vraiment failli mourir, c'est pour te dire que ça ne rigole pas, et que si je voulais avoir de l'argent j'aurais chanté des chansons soucousse pour la gloire du président.
Jah est grand, il me protège sinon je ne serais plus là. C'est mon combat avec la musique.

Tu es donc soutenu je suppose? (en Afrique)
Jahwise: Oui en Afrique je suis très très soutenu par tout le peuple :il y a plein de fan club des frères et soeurs. Mon album justice a été très apprécié, les gens l'adore car c'est ce qu'ils attendaient, une personne qui dénonce les problèmes profonds.
Car ils savent que c'est pas pour l'argent que je fait ça. C'est beaucoup de risques de dénoncer en direct à la télé et sur la radio la dictature du président de la république. Voila pourquoi les frères savent que je suis réel.

Merci pour cette petite interview improvisée, bonne continuation et à bientôt.
Jahwise: Merci, protection à vous. A bientôt.

flyer_desamorcer

No votes yet.
Please wait...