Mikal Roze

Mikal Roze

Ça faisait longtemps que nous n’avions pas vu Black Uhuru sur scène en France...
Mikal Roze:
C’est un grand plaisir, pour moi d’être là ce soir avec mes anciens musiciens, et nous sommes très heureux de pouvoir faire partager tous nos anciens et nouveaux morceaux.

Qu’est ce qui a motivé le retour de Black Uhuru sur scène ?
Mikal Roze:
La motivation de refaire de la musique ensemble vient de tout ce que l’on a fait avant, live comme productions avec Sly and Robbie ou encore Puma Jones, de revenir aux sources, mais c’est aussi pour des raisons sociales et politiques, pour dévoiler et combattre tout ce qui se déroule actuellement dans les ghettos, la dure vie des youths avec tous ces guns et ce crack.

Est-ce que ce retour de Black Uhuru risque de mettre une parenthèse à votre carrière personnelle ?
Mikal Roze:
Actuellement, je ne vois pas ça comme ça car beaucoup de gens ont attendu la réunification du groupe. Je pense avoir assez de temps pour gérer ma carrière personnelle et celle avec le groupe.

On a cité beaucoup d’influences pour Black Uhuru, de la Country au Rock, pour créer votre son si particulier, êtes vous toujours aussi sensible ?
Mikal Roze:
Black Uhuru est tombé dans l’époque où il y avait déjà beaucoup d’influences Rock dans le Reggae. Nous avons sorti très récemment en Jamaïque un nouveau single qui je pense fait ressentir toutes nos influences actuelles. Un album de douze titres sortira très bientôt, nous l’avons enregistré l’été dernier en Jamaïque. C’est Beres Hammond qui est le producteur de ce nouvel album car c’est grâce à lui qu’il y a pu y avoir réunification du groupe, les Français pourront très bientôt l’entendre!
J’ai aussi dans ma carrière personnelle, un nouvel album qui s’appelle "African Roots" sorti en Mai 2005 et avant celui là, j’ai aussi sorti un album en décembre 2004 nommé "Babylon 9/11 / Typ Of The Iceberg" en relation avec le 11 septembre. Aujourd’hui le monde se concentre trop sur le business et le marché de l’argent alors qu’il y a trop de gens qui souffre en Afrique et dans le reste du monde. Je pense que les gens devraient prendre le temps de prier un quart d’heure par jour pour tous ceux qui souffrent, pour tous ceux qui ont des handicapes. Pour tout le monde. Il y a vraiment trop de guerres aujourd’hui.

Avez-vous toujours votre plantation de café ?
Mikal Roze:
Oui ! Des amis en campagne s’en occupent pour moi et font pousser du café ainsi que d’autres végétaux. Black Uhuru m’avait demandé à l’époque trop d’énergie pour que je m’investisse personnellement mais j’y passe très régulièrement du temps. Tout va bien!

Qu’avez vous pensé du public ce soir ?
Mikal Roze:
Les gens étaient vraiment dans la musique et nous aurions aimé leur donner beaucoup plus mais le temps nous était compté pour laisser place aux autres artistes. Dites leur que nous les aimons et que nous souhaitons leur transmettre encore plus de joie !

No votes yet.
Please wait...