PositiveRootsBand

Positive Roots Band

Vas-y, Jean-Marc présente nous le groupe !
Jean-Marc:
Alors Matthieu guitariste et choeur, Yann clavier (avec la casquette), Thierry (basse), Thierry (choeur) et il manque Bob Wasa, le chanteur du groupe et Asher, un autre clavier de Montpellier.

D'où viennent vos pseudos?
Jean-Marc:
Ils n'ont plus court depuis le début en fait, Mad director (JR) car je faisais de petites colères dans le passé...
Matthieu: Ho ! c'est vieux, en fait, on ne m'a jamais appelé comme ça, y a Redjy c'est sister carol qui l'appelle Redjy.
Jean-Marc: En fait les pseudos ont disparus. C'était il y a 5 ans, à l'époque où on était jeunes et un peu fous ! Le bassiste des Roots Radics a kiffé Thierry et l'a appelé "Chazza" mais il n'a jamais compris (rires) Buru Banton, nous aimions bien aussi; Une petite anecdote on a fait le Zenith avec lui et on a gagné le tremplin. Nous sommes allés le voir dans sa loge, il a discuté avec nous en espagnol, pendant 10 minutes, il était saoul, on a rien compris (rires) et il n'y avait plus de vin en plus (rires)

Comment s'est passé la création et l'enregistrement de l'album ?
Jean-Marc:
Février 2004 ! A Montpellier, on s'est enfermé 1 mois, tous au Blackat studio et on en est fier parce qu'on est le premier groupe live à avoir enregistré là-bas avec des vrais instruments et Asher doc d'ArtiKal Crew, c'était la première fois aussi qu'ils mixaient en live. On trouve qu'ils ont fait un super taf.
Groupe: Félicitations à tout l'ArtiKal Crew, et à Bob qui a écrit les textes.

Je n'ai pas encore écouté...
Jean-Marc:
Sérieux ? Quand même les titres sur le site ?
Non, j'veux être vierge de chez vierge
Jean-Marc:
(rires) Si ça se trouve, tu ne vas pas nous aimer !
Peut-être...
Jean-Marc:
Musicalement, on s'est fait plaisir. On a pas pensé à faire du formatage, on s'est lâché sur cet album, d'ailleurs y a plusieurs des titres qui ont été créés sur place, accords, lyrics, etc. Chacun a mis sa pierre à l'édifice.

Je me demandais pourquoi tous les textes sont en anglais mais vu que c'est Bob qui a écrit...
Jean-Marc:
Ca fait des années que l'on connait Bob et on n'avais jamais bossés ensemble discographiquement. "C'est con Bob, on a fait des lives ensemble cela serait bien de faire un opus !"
Et on l'a fait par la force des choses et pour l'instant on est contents parce le public, les internautes, nous suivent et on a eu raison de refaire du roots parce qu'avant on avait sorti un album "Edition Spéciale" avec des chanteurs français qui étaient plus accès ragga et là on est revenu à la source et pour l'instant on n'a pas eu tort, on est contents car on a de bons échos. Le public c'est le plus important !

Tout à l'heure, tu m'as dit que vous étiez tous amis, vous vous êtes connus comment ?
Jean-Marc:
Matthieu avant, faisait parti d'un groupe qui s'appelait Hotnews, on aimait bien son style à la guitare. Et moi je l'ai vite repéré. Je lui ai proposé s'il voulait venir avec nous.
A la base, c'est Yann qui est fondateur du groupe du Positive Roots Band avec un autre clavier qui n'est pas là; il est venu me recruter à la batterie; et nous avons commencé comme ça !
Ensuite, on est allé chercher Thierry un jour à la piscine pour qu'il vienne.
C'est pas des blagues : il nageait, je lui ai dit que j'avais besoin de lui pour un concert.

Comment s'est faite la rencontre avec Rod Taylor ?
Jean-Marc:
C'est simple, Matthieu depuis quelques mois joue avec Artikal Crew, qui l'a déjà backé, on a sympathisé.
Lorsqu'il n'est pas en Jamaïque, Rod est chez Artikal Crew à Montpellier, alors on lui a demandé, il a aimé notre riddim et on lui a proposé s'il voulait poser sur un riddim. Ca c'est bien passé.
Matthieu: C'est quelqu'un qu'on voit souvent, qui est maintenant un ami, les choses se sont faites assez facilement.
On tourne souvent ensemble Positive Roots Band, Rod Taylor, et Artikal Crew. Beaucoup d'affinités se sont développées, on a déjà fait 6–7 dates ensembles.
En 2005, on a d'autres plateaux, on joue en janvier à Bourg en Bresse.
Il y aura des plateaux qui seront proposés pour les salles et les associations, suivant les budgets, sinon après nous on tourne seuls.

Vous êtes en tournée depuis cet été, vous accordez une part importante à la scène ?
Jean-Marc:
Depuis toujours on est un groupe de scène. Si on calcule, on a fait plus de trafic et de kilomètres que de temps sur scène.

Vous bougez beaucoup ?
Jean-Marc:
2005, on a des projets pour développer en Belgique et en Suisse. La France est grande, car même si on tourne depuis 5 ans, il y a encore beaucoup d'endroits qu'on n'a pas fait pour l'instant. Nous pensons que la scène est devenue un média indispensable pour des groupes comme nous, qui ne passent pas à la télé. Les sites internets et le fait de tourner, c'est devenu des médias. Partout où on passe, on distribue des stickers, oui c'est devenu utile de tourner, tu le vois, les groupes qui sortent des albums et qui tournent pas beaucoup, malheureusement cela ne va pas loin.

Un live, un album à venir ?
Jean-Marc:
On pourrait en discuter mais on a un projet : une compilation produite par Positive avec des riddims fait par le Positive avec des jamaïcains dessus. On a en parlé avec Makasound, on voudrait faire un 12/13 titres, 8 titres avec des jamaïcains et les autres titres, les faire avec Bob. Thierry(chœur) va bientôt composer et se lancer dans le bain ! Voilà !

C'est la future star alors !
Thierry:
Faut encore travailler.
Jean-Marc: C'est un projet et qui peut être tout à fait réalisable. Parce que Makasound, j'attends qu'il revienne de jamaique pour qu'on lui rende visite et qu'on en discute.

Pour 2005 ?
Jean-Marc:
Ah non ! 2006, pas avant; en 2005, on va tourner jusqu'en novembre, décembre, break, et janvier on va attaquer le projet.

Quelques anecdotes de concert ?
Jean-Marc:
Ah oui ! BURU, c'était excellent !
Y a eu Garance, y a eu Alpha Blondy, on l'a vu chuté, il nous a fait peur : on a joué dans un stade avec lui, il a finit son set, il est descendu trop vite de la rampe bilan : fracture du péroné ! Sous nos yeux.
The Skatalites avec qui on a bu du vin rouge, amateurs de vin rouge !
Un plaisir de jouer avec eux, des gars super simples, super sympas.
Beres Hammond, quand je lui ai fait signer un autographe sur le CD que je lui avais acheté, "Music Is Life", je lui avais donné un CD de Positive, humble, il l'a défait et m'a dit "signes pour moi", j'ai dit "non je peux pas faire ça" mais il a insisté, c'est sympa quoi !
Grand souvenir aussi avec Sly and Robby à Ciboure, je faisais la balance, ils étaient devant nous, j'avais les bras tétanisés, c'est mon batteur préféré, c'était pas évident, on a pris des photos ensemble.

J'ai pas trop aimé leur dernier concert, dommage !
Jean-Marc:
Tu ne l'as pas trop aimé ? Pourtant ils sont bons; ils ont peut être raté le concert ?
Oui, tu l'avais vu avec le chanteur de Third World.

Même les morceaux de Third World avaient moins la pêche...
Jean-Marc:
A Ciboure, je peux te dire qu'ils ont assuré.
T'avais le percussionniste de légende, tu avais Skydius qui est dans une vieille vidéo, je sais pas si tu l'as vu, de Black Uhuru en 81, qui a joué avec Peter Tosh, tu avais un clavier aussi, je ne sais pas s'il est connu mais dans le milieu du reggae, Franklin Wall, super, tu avais presque le groupe Black Uhuru, il manquait Derrick «Duckie» Simpson, on a halluciné !

Des plans galères ?
Jean-Marc:
De plans galères avec des jamaïcains ? On a en eu aucun. Je te promets.
C'est plutôt avec des groupes français, "oui tu vas jouer comme ça, si tu vas pas jouer sur ça, ne pete pas trop fort", des trucs comme ça avec des groupes français, sérieux, je vais pas citer des noms, pas d'histoires.
Mais un groupe français, ils sont pas cons, y a un groupe comme Baobab. Ils sont cool, il n'y a pas eu d'histoires, on a fait un bœuf à la fin. Il y a des groupes sympas, mais, il y en a d'autres des moins connus "tu peux pas jouer là, faut que tu fasses ci, etc.". C'est chiant quoi !
Avec jamaïcains, on a jamais eu d'histoires. Jamais, jamais !

Cela nous amène à ma question sur le reggae français, la scène française, vous en pensez quoi ?
Jean-Marc:
C'est pauvre aujourd'hui.
J'aimais bien Baobab parce qu'on on a des affinités, ça tourne qu'on le veuille ou non, ils ont été signés par Universal.
On a dit que c'est du commercial mais ça tournait grave, et après il y a des bands qu'on adore, les Artikal Crew qui jouent bien pour des français. Le Homegrown Band, le band d'Horace Andy, moi je trouve qu'ils sont forts, la section cuivres et tout.
Ah yes, c'est clair !
Jean-Marc: En groupe, à proprement parlé, il n'y a aucun qui nous fait kiffer.
Même dans tous les styles ?
Jean-Marc:
Non franchement ! on ne va pas citer des noms mais… c'est pas ceux qui sont en avant qui sont les meilleurs, je te le dis franchement ! Après dans l'émergence raspi, reggae festif, on aime pas.
De ce côté là on préfère les bands, le Remi Band, qui a backé Good Morning Babylon, qui a backé Dad Unity. On va te parler de bands mais de groupe à proprement dit, à l'heure actuelle, il n'y a en aucun qui me fait kiffé.
Il y a Positive Radical Sound qui fait un petit mélange de ragga, hip hop, etc, qui est sympathique, qui sort un peu du lot, original mais après on kiffe pas trop.
Par contre, parle-nous de Luciano heu, les nouveaux qui arrivent, Chuck Fender, des labels jamaïcains, des nouveaux qui ne sont pas encore connus mais qui vont arriver. Ça oui ! Là on veut bien !
En dub, on aime bien Improvisators Dub, le batteur ! Zenzile, mais le premier album.

Un petit message à passer sur JAHSound.net?
Jean-Marc:
BIG UP à tous les internautes.

Et le net, vous en pensez quoi?
Jean-Marc:
Moi, ça fait un an que je m'y suis mis, grâce à ça, j'achète plus la presse, parce que tout est complet.
Dans JAHSound.net ? Je dis BIG UP. C'est complet, je m'informe grâce à ce site, c'est plus la peine d'acheter RAGGA. Je vais sur JAHSound.net, une fois par semaine, je me mets au courant de toutes les nouveautés. Tu vois, j'ai appris récemment grâce à JAHSound.net qu'un nouveau Grégory Isaacs qui s'appelle "MasterClass" vient de sortir. Tu vois, j'ai l'info maintenant! Ça m'est revenu gratos grâce au site, je trouve que c'est bien fait, je BIG UP tous les gars qui bossent pour JAHSound.net
Et tous les internautes, qui soient de plus en plus nombreux pour que des magazines comme Ragga coule. Car je te dis franchement, ceux-là, je les boycotte, parce que ça été donnant donnant avec nous, "tu m'achètes un encart, je te fais une interview. Tu m'achète pas l'encart, tu restes à la campagne." Voilà !
Et même, ce ne sont pas des vrais journalistes, écrire de bons papiers pour des gens qui sont dans les majors. Cela devient trop racoleur.
Même au niveau info, des tas de trucs sont en surplus, on s'en fout, s'il a quitté telle ou telle nana on s'en fout grave. Ils ne sont pas objectifs, ce n'est plus de l'information, ne pas dire que le Jamaïcain Sunrise a été un véritable fiasco, tout simplement, ben non pas capables...
Au fait, si vous allez sur notre site, les dates de concerts sont pour 2001.
(rires). On s'excuse pour les deux petites filles qui sont allé à Bagnère de Bigorre au mois de novembre, c'était en 2001.
D'ailleurs, on recherche un gars qui pourrait nous tenir à jour notre site...

No votes yet.
Please wait...