redlion

Red Lion Sound

Salut Red Lion, alors pour commencer pourrais-tu nous dire ce qu'est Red Lion, depuis quand cela à commencé etc.
Dennis:
Alors Red Lion c'est mon nom d'artiste, c'est donc naturellement que notre sound system s’est appelé Red Lion Sound qui forme un crew composé de moi même, Sis Ilie, notre chanteuse, Steph notre manager, Nico notre chauffeur/boxman et bien sur une petite dizaine d'autres personnes faisant partie de notre association.
J'ai commencé à faire des soirées en 2001, dans des soirées souvent privées sur le systeme des TPR 38, un sound techno de grenoble.

Ok, peux tu nous dire comment tout ça à commencé ?
Dennis:
Et bien au tout début, en 1991 à mon internat de lycée, j'ai découvert le Reggae avec les grands classiques Roots comme les Gladiators, Bob Marley etc. Au départ, j'écoutais surtout du Rock US des seventies. Puis en 1996, je suis tombé sur "King Tubby’s Special" (une compilation de Steve Barrow) et "Dub Revolution" (une compilation de UK Dub – Ed. Roir). Et là, j'ai tout de suite accroché. J'ai commencé à m'acheter des disques dans le shop de Grenoble et à sortir avec des amis en soirées sound sur Lyon et à Genève, à voir des sounds comme Iration Steppas, Jah Free... Et ça, sérieusement depuis 1998. L’une des sessions qui m'a le plus marqué est Cultural Warriors meets Aba Shanti I à Genève en 1999 je crois...

C'est donc là que t'es venu l'idée de monter ton propre soundsystem ?
Dennis:
L’idée de monter mon propre soundsystem m’est venu assez rapidement quand j’ai commencé à acheter beaucoup de vynils en 98, surtout qu’à cette époque, c’était une musique très mal représentée dans les soirées grenobloises où le Dancehall règnait en maitre et où le Roots, Revival attirait bien peu de monde... J’ai donc commencé à m’équiper petit à petit: une platine puis 2, une sirène et un preamp Jah Tubby's et mes premières soirées officielles en 2001...

Ok, et ensuite tu as donc forcément commencé à te faire ta sono...
Dennis:
Oui tout à fait, j'ai acheté mes bass et mes amplificateurs à Russ Disciple et du matériel Jah Tubby's.

Ah, tu es passé par Russ D ? Tu étais en contact avec lui ?
Dennis:
Ouais, en fait, j'ai commencé par lui acheter des disques en 1999, car je ne trouvais pas ce que je voulais dans les shops en France et on a beaucoup communiqué ensemble, il était un peu comme un « Maitre » pour moi, il m'a beaucoup appris. C'est donc lui qui ma conseillé de ne pas fabriquer moi-même mes enceintes sans m'y connaître assez, et voilà pourquoi j'ai acheté des enceintes Jah Tubby's. Il m'a donné beaucoup de son expérience...

Et le fait que tu ne joues pas sur vinyl, vient de ta propre iniative, ou c'est Russ D qui te la conseillé ?
Dennis:
Non, tu sais, beaucoup de soundsystems ne jouent plus sur support vinyl ! En fait, je joue sur MD, pour une question pûrement pratique. Déjà, pour ne pas abîmer mes disques, aussi parce que c'est lourd à transporter, mais surtout parce que les disques ne sont pas masterisés de la même façon.

Donc tu rippes tes disques pour les remasteriser au même niveau sonore et les caler ?
Dennis:
Voilà, comme ça mes sélections se font beaucoup plus facilement et du coup je plus me concentrer sur les effets...

Ok, et donc maintenant où en es tu? Quels sont tes projets maintenant que ton premier mur de son est complètement fini ?
Dennis:
Et bien, figures toi que j'ai justement envie de modifier ma sono en changeant mes caissons de basses, mes médiums haut et certains aigus.

Pourquoi ça ?
Dennis:
Et bien en fait, maintenant je me sens capable de me lancer dans la construction de boxes, j'ai beaucoup appris, et la sono de Jah Tubby's ne me convient plus, je voudrais des caissons de basses plus gros pour descendre plus bas dans les graves... D'ailleurs, avis aux amateurs: les box seront sûrement à vendre. Sinon on espère pour fin 2007 avoir un nouveau mur de son.

Ok, tu composes ? Vous avez déjà pensé à faire de la production ?
Dennis:
Ouais, évidemment, l'idée de production est toujours une bonne idée, mais faut avoir le temps, l'argent... Sinon non, je ne compose pas, idem pas trop le temps, même si j'ai quelques machines qui me permettraient de faire un peu de son.

J'ai entendu dire également que tu fabriquais des enceintes pour certains soundsystems français ?
Dennis:
Ouais effectivement, je fabrique quelques boxes en ce moment pour des sounds français. Tu vois, maintenant que je sais quelques trucs, j'ai eu envie de faire naturellement comme avec Russ D, partager le savoir que j'ai avec d'autres plus jeunes dans le milieu.

Vous faites également de la distribution ?
Dennis:
On a une petite branche de distribution, car avec les contacts qu'on s'est fait, on s'est dit que ca serait bon pour nous comme pour les addicts. Ca nous permet d'avoir nos disques et également d'en faire profiter les autres. La distribution, c'est Steph 'Lion's Den' qui gère ça.
On a monté une branche de distribution suite à un constat il y a quelques années : il était difficile de trouver des productions Dub chez les disquaires. Du coup, avec les contacts qu’on s’était fait, on a décidé de mettre en place une distribution « Strictly Dub ». Ça nous permet d'avoir nos disques et également d'en faire profiter les autres. Notre but est de diffuser ce son Dub qu’on kiffe depuis des années et pour cela on a une politique de petits prix. On veut que les disques soit accessibles à tous; par exemple on vend les LPs à 12 euros, les maxi à 8 euros et les CDs des sessions Red Lion sont à 5 euros. Il n’y a plus beaucoup d’endroits où l’on voit des tarifs comme ça. Et au moins quand vous nous achetez des disques ou des tee-shirts vous savez où va votre argent: dans les enceintes, les câbles, les amplis, etc. Et non pas à engraisser des majors. Les labels qui travaillent avec nous sont un peu nos « parrains », ils nous permettent de financer nos projets, par exemple le son a été financé en partie par la vente de disques et aussi avec les soirées où nous avons joué bien sûr !

Vous vous connaissez depuis longtemps ?
Steph:
Et bien on était à l'internat ensemble au lycée, c’est la que nous sommes devenus potes et ensuite après nos études Dennis est parti bosser dans différentes villes : Lyon, Annecy, etc. Moi, je suis resté sur Grenoble, mais il est revenu à Grenoble car il se faisait un peu chier là bas tout seul. Et il y a toujours eu un truc spécial entre nous. Tu vois, même si on se voyait pas pendant des mois, on a toujours réussi à se retrouver, quand Dennis est venu s’installer à Grenoble, il a trouvé un apart' dans la même rue que moi sans savoir que j’habitais dans cette rue, si je descendais du train, lui y montait, etc. Et du coup c’est naturellement que j’ai aidé dennis dans ce projet de monter un soundsystem Dub.

Donc, vous avez monté une association : Lion's Den ?
Steph:
Ouais, on a monté Lion's Den.
Grâce à Dennis au début 2002 et puis les choses se sont dévellopées: la distrib, les soirées, etc.
On est maintenant une petite famille d'une dizaine de personnes, l'association nous permet de gérer nos activités légalement : la distribution, l'organisation, pour tout en fait ! Et de continuer à nous développer...

Et sinon, vous avez commencé quand à organiser vos propres soirées ?
Steph:
Au début, on ne pouvait pas trop jouer à Grenoble, même si on a fait venir Manutension, la soirée a était un petit bide... Du coup, on a commencé à organiser nos soirées à Lyon en se disant qu'il y aurait plus de massives. On a fait venir Vibronics. On a joué après pour diverses associations qui faisaient venir des anglais, puis en 2005/2006 les conditions pour avoir la salle de l’ADAEP à grenoble on changé et on a commencé à faire nos propres soirées avec des anglais. La première était une soirée de soutien à l'association Anamouto qui organise le festival "Col des 1000". C'était avec Iration Steppas, et il y a eu tellement de monde qu'on a du refuser des entrées... Puis on a continué avec Jah Free, Disciples, Uzinadub, les Cultural Warriors...

Vous allez donc continuer à l'ADAEP ?
Steph:
Et bien maintenant, ça devient un peu plus chaud pour avoir l’ADAEP, trop d’assos et pas assez de soirées dispo. Du coup, on aimerait pouvoir continuer à faire nos soirées sur Lyon.

Sinon vous avez intégré avec vous la chanteuse Sis Ilie, pourrais-tu nous parler un peu de ton parcours ?
Sis Ilie:
Et bien déjà, je suis née dans une famille de musiciens, et j'ai toujours était entourée de musique, sinon j'ai pas de tout de suite commencé avec le Dub. Au départ, j'étais plus dans un milieu Techno puis j'ai dérivé vers l'Electro, le Trip-hop. Et je suis tombée un jour sur High Tone, j'ai bien aimé ce son, du coup je suis retombée naturellement vers le Reggae et le Dub. En fait c'est un ami, Serge, qui ma bien fait découvrir ce son, et le jour ou je suis tombé sur "Storm Clouds" de Dayjah, j'ai trouvé ça magique et envoûtant, et j'ai décidé d'explorer les repertoires des sisters dans le Reggae/Dub. Ensuite, je venais justement de me mettre à prendre des cours de chant avec une prof extraordinaire, et je me suis dit pourquoi pas sur le Dub !

Comment en es-tu venue à chanter avec Red Lion ?
Sis Ilie:
En fait, une fois j'avais essayé à une soirée entre nous, car on se croisait un peu, de prendre le micro, mais ça n'a pas du tout marché. J'ai donc décidé à la fête de la musique de juin 2005, de prendre ma revanche ! Red Lion faisait un « Open Mic », j'ai donc préparé des paroles, et même si j'ai eu beaucoup le trac je me suis lancée... Et ça à très bien collé entre nous ! On a travaillé l'été 2005 puis à la première soirée de la rentrée j'ai intégrer le Red Lion Crew avec la date avec Vital Riddim.

Tu fais plus d'animation, d'improvisation, de chant préparé ?
Sis Ilie:
Au départ, on voulait préparer des chants sur des riddims, mais au fur à mesure, ça c'est fait tout seul, je me suis mise à pratiquer de l'improvisation sur les selections de Red Lion, etc...

Tu as d'autres projets ?
Sis Ilie:
Oui, je joue aussi avec un autre petit sound, avec des amis, "Earthical Sound", où je selecte, chante, on essaye aussi de faire nos compos, et voilà!

Ok, et bien merci pour tout. Une petite info à passer pour les visiteurs de JAHSound.net ?
Sis Ilie:
Et bien normalement notre prochaine soirée, la Dub Factory 6 courant deuxième trimestre 2007 mais on va garder le suspense ! Plus d'infos en janvier !

---
Propos receuillis par Victor

No votes yet.
Please wait...