Skatalites

The Skatalites

Où avez vous appris à jouer ? On dit que vous avez beaucoup appris dans le camp de Count Ossie ?
Lloyd Knibb:
J'avais l'habitude de jouer chez Count Ossie, avant d'aller chez Count Ossie je tournais avec Sam Brown et d'autres rastamen, nous étions sur les routes et faisions des shows partout. J'ai eu beaucoup de groupes. J'ai appris toutes les bases de ce que je sais dans le Eric Dean's band car on jouait des choses comme du Chacha, Bolero, Calypso, Jazz, tout ! Donc j'ai appris à jouer tous ces styles différents.

Vous n'étiez pas à l'Alpha Boy School ?
Lloyd Knibb:
Non, je n'y étais pas, j'ai été mon seul professeur.

Vous aviez un modèle ? Une inspiration ?
Lloyd Knibb:
L'homme qui m'a inspiré était... son nom était... Donald Jarret ! J'allais le regarder jouer, je m'asseyais juste à coté de lui pour écouter et regarder comment il faisait, j'avais 15-16 ans. Je l'écoutais beaucoup et quand je suis rentré chez moi, j'ai pris une caisse en bois pour faire la "bass drum" et une autre boite pour faire la "steel drum" et j'ai commencé à jouer. Jusqu'à ce que je commence à jouer au Corner Island club, on jouait tous les soirs de 7h à 10h. A partir de ce moment, j'ai commencé à jouer dans des bigs bands comme le Val Benett's band, Eric Dean's band, Cecil Lloyd's band, plein de groupes différents.

C'était bien avant les Skatalites ?
Lloyd Knibb:
Yeah yeah, on jouait le plus souvent dans des hôtels et les endroits de ce genre, pas encore en studio.

Vous ne jouiez pas de Ska à cette époque...
Lloyd Knibb:
Pas encore, le Ska n'est pas arrivé avant... 56-57 et ce n'était pas encore vraiment du Ska, c'était plus comme un beat Rock'n Roll, un rythme "houm cha", shuffle. Plus tard j'ai modifié le beat vers le ska beat.

C'était au Studio 1 avec Lloyd Brevett ?
Lloyd Knibb:
Non, Lloyd Brevett n'était pas encore là, je ne sais plus vraiment quand il est arrivé mais la plupart du temps il y avait un bassiste différent.
Tous les musiciens ont du jouer au Studio 1 mais certains comme moi, Tommy McCook, Roland Alphonso, Lester Sterling, Johnny Moore, Don Drummond, on était toujours là, on était le groupe du studio, on enregistrait Bob Marley, Toots & The Maytals, Ken Boothe, etc, vous les connaissez tous.

Vous avez joué du Ska avant d'aller au Studio 1 ?
Lloyd Knibb:
Nous avons commencé le Ska avant, c'était au Studio de Ken Khouri (Federal Studio), c'est là que nous avons commencé car à cette époque Coxsone n'avait pas encore de studio à lui. Dès que Studio 1 fût constuit, Randy's a eu le sien, Duke Reid, etc.

Quand la Jamaïque a obtenu l'indépendance en 62, le Ska existait déjà alors pourquoi la chanson "officielle" de l'indépendance est un titre Calypso ("Independent Jamaica" de Lord Creator) ?
Lloyd Knibb:
Ce n'était pas cette chanson de Calypso, c'était un de nos plus gros succès (Il fredonne l'air de "I Should Have Known Better") ! Ca s'appelait "You Should Have Known". On l'a joué toute la journée, sur le camion qui défilait pour la parade sans jamais s'arrêter.
Tout le monde est venu au Ska par la suite comme le groupe de Byron Lee, qui jouait du Calypso. C'était un groupe à part, Byron Lee était un Calypsonien, il n'aimait pas le Ska, mais après il a fait du Ska aussi, tout le monde a fait comme nous.

Beaucoup de chanteurs ont dit plus tard que les producteurs les payaient très peu, est ce que les musiciens avaient ce même problème ?
Lloyd Knibb:
Nous étions assez pauvres mais tout le monde était si content d'être sur un disque! Nous n'avions pas beaucoup d'argent mais nous étions satisfaits du peu que l'on avait dès que l'on s'entendait à la radio !

Il y avait de la concurrence entre musiciens ?
Lloyd Knibb:
Avant que j'arrive en studio, il y avait un batteur nommé Drumbago, il jouait un rythme shuffle (*tape dans les mains 1 "houm" sur 2) "houm cha houm cha houm cha" (sonne comme le titre "Easy Snapping" de Theo Beckford). Quand je suis arrivé, j'ai changé le rythme... et du coup il ne jouait plus.
Un jour, il y avait une session d'enregistrement et la police débarqua dans le studio et demanda "Lloyd Knibb !". J'ai répondu "Que se passe t il?", ils m'ont demandé de les rejoindre dehors, on m'a dit de ne pas discuter alors je les ai suivi. J'ai dû passer par la porte de derrière. J'avais un peu d'herbe dans la poche alors juste avant de sortir je l'ai prise et je l'ai jetée dans le studio pour que quelqu'un d'autre la fasse disparaître... et du coup, arrivé dehors, ils n'ont rien trouvé sur moi. Plus tard, la police est revenue et m'a dit que c'était Drumbago qui était venu les chercher! On peut appeler ça de la concurrence !

Qu'avez vous fait après le split des Skatalites ?
Lloyd Knibb:
Quand le groupe s'est séparé, j'ai joué sur des bateaux pendant 6 ans, sur 2 bateaux différents, ils revenaient en Jamaïque tous les lundis matin, alors tous les lundis matin, j'allais au studio de Duke Reid pour enregistrer avec Tommy McCook. Parfois Tommy n'était pas là, alors c'était moi qui dirigeais l'enregistrement.
Dans les 70's, je ne jouais que dans les hôtels.

Pourquoi les Rastas n'ont enregistré qu'à partir des débuts du Reggae et pas pendant la période Ska ?
Lloyd Knibb:
On a commencé par le Ska, qui s'est ralentit pour donner le Rocksteady puis encore ralentit pour donner le Reggae. Le Reggae était si facile. Tous les rastamen ont voulu faire du Reggae parce que c'était plus facile ! Plus facile que de jouer les titres qu'on jouait avant, car on connaissait des morceaux que les rastamen ne connaissaient pas. Ils ne connaissaient pas tout ce qu'on mettait dans le Ska.

Pourquoi ne pas prendre avec vous lors des tournées, des chanteurs tels que Owen Gray, Stranger Cole ou Lord Tanamo comme ce fût le cas lors du grand concert qui a eu lieu au Canada il y a 2 ans ou refaire un show de ce genre en Europe ?
Lloyd Knibb:
Oui, on a eu ce gros concert au Canada, il y avait beaucoup beaucoup de chanteurs mais c'était pour un soir. Ils ont leur propre groupe et leurs propres concerts là-bas. En Europe peut être qu'aucun musicien ne veut jouer pour eux ?

Lloyd Brevett a décidé de quitter le groupe ?
Lloyd Knibb:
Lloyd Brevet est malade donc il se repose pendant la tournée française.

Vous intéressez vous à la musique jamaïcaine actuelle ? L'an dernier s'est créé la JAVAA (Jamaican Association of Vintage Artists and Affiliates), en faites vous parti ?
Lloyd Knibb:
Je ne connais pas cette association, je ne vis plus en Jamaïque, je suis aux USA depuis maintenant 18 ans. Tous les ans, je retourne en Jamaïque mais chaque année je n'entends que des DJs...

Que pensez vous des nombreux groupes de Ska qui existent en Europe ?
Lloyd Knibb:
J'apprécie beaucoup ces groupes car ils ont tous leur propre feeling avec le Ska, ils ont tous un style différent, ça leur donne une grande liberté.

Pensez vous à un nouvel album ?
Lloyd Knibb:
On a sorti récemment "From Paris With Love" et "Bashaka" et actuellement on est en train de réfléchir à un nouvel album...

No votes yet.
Please wait...