alton ellis

Alton Ellis + Omar Perry @ Le Cabaret Sauvage (75)

Samedi 08-04-2006
Le Cabaret Sauvage – Paris (75)

Décidément, le Cabaret Sauvage (Paris, Parc de la Villette) commence à devenir un lieu de référence des soirées Reggae parisiennes. Et c’est encore une grosse dance de prévue pour ce samedi 8 Avril 2006, avec comme tête d’affiche un pionnier du Rocksteady: Mr Alton Ellis.
Ouverture des portes vers 19h45, les massives arrivent progressivement et les « célèbres banquettes » du Cabaret sont comme d’habitude prisent d’assaut et tout le monde se prépare à affronter une grosse soirée Reggae.

La première partie est assurée par Omar Perry (le fils de l’illustre Lee 'Scratch' Perry) et c’est le Homegrown Band et sa fameuse section cuivre qui backe la soirée. Nous avons l’habitude de les suivre lors de backing Roots (Horace Andy, etc.), nous allons vite constater que le Homegrown est tout aussi à l'aise sur un riddim Nuroots, et sur le Flow d’Omar Perry.
Une intro qui nous réveille immédiatement, et c’est « the Upsetter Junior » qui vient prendre le micro. Un style à diverses facettes, mélant Roots et Nuroots, le tout agrémenté de quelques riddims classiques (Hard Times, etc.). Nous n’échapperons pas à une « Ganja tune », pour le plus grand plaisir des massives... visiblement! Enfin, il se pose quelques instants après avoir interprété la tune "Rasta Méditation".
C’est un show très rapide que nous offre Omar Perry... la salle était assez réceptive, un bon choix de première partie qui aura réussi à réveiller un Cabaret très chaud ce soir!

Passage de courte durée. Mais invité surprise au tournant! Lorsque Guillaume 'Stepper' Briard (le saxophoniste du Homegrown) prend le micro, nous nous attendons à accueillir Alton Ellis. Ce qui se fera, mais un peu plus tard... car pour le moment c’est Mr Leroy Brown qui est annoncé! Et ce n’est pas un poisson d’avril. La salle déjà motivée reçoit plus que chaleureusement Leroy Brown, qui s’empresse de nous faire partager sa vibe. Invité de marque étant donné qu’il na pas prévu de concert sur Paris. C’est donc avec joie que nous allons apprécier les 2 tunes que nous offre Leroy et un public plus que conquis, notamment lors de la version "Color Barrier" (à noter la sortie de l’album du même nom).
Une surprise de taille qui aura, j’en suis sûr, ravi tous les massives... mais cette soirée, c’est celle d’Alton Ellis.
Mr Rocksteady, une des plus belles voix de la Jamaïque, un pionnier qui a travaillé avec les plus grands (Coxsone, Duke Reid, Jackie Mittoo, The Skatalites, etc.) nous fait l’honneur d’être présent au Cabaret Sauvage, et l’engouement du public s’affiche à peine Alton Ellis arrivé sur scène, une big ovation qui annonce un show inoubliable.

A l’accoutumé des grandes voix du Ska/Rocksteady, Alton Ellis arrive sur scène tout de blanc vêtu; costume et chapeau, petites chaussures, la classe des années 60 est dignement représentée, et immédiatement nous pouvons constater qu’il n’a rien perdu de sa voix et de son flow.
C’est partit pour 1h30 de real Rocksteady! Du bon, du vrai son des 60's, et des gros classiques! Nous aurons droit à "Rocksteady", une superbe version de "Willow Tree" qui a bien mérité un « pull up », tout comme l’intro superbe sur "Love You For More Reasons Than One", tout simplement énorme... ou encore "Let Him Try", pas de doute, Alton nous a réservé ses grosses tunes, pour notre plus grand plaisir!
Un Cabaret de plus en plus en feu grace à la voix d’Alton Ellis, et c’est l’explosion lors d’un medley comprenant l’illustre hit "I’m Still In Love"... « Pull upp again ». Et un Cabaret qui chante en choeur le refrain. Les frissons sont au rendez-vous, les yeux sont rivés vers Alton, le medley est magnifique.
On continue... Le temps passe vite, trop vite. On enchaîne avec "Breakin Up", encore une superbe tune qui nous fait toujours autant bouger.
Mais Mr Rocksteady nous réserve encore des surprises, et lorsque la basse commence à jouer le public s’agite dans un élan commun. Les premières notes le confirment, c’est bien le riddim du World Jam que le Homegrown est entrain de jouer! "World A Reggae Music" interprété par Alton Ellis... Ca y est: le Cabaret est définitivement conquis. Qui l’aurait prédis? En tout cas, la version est énorme, au bas mot! L’interdiction de tout média vidéo fait de ce moment un souvenir unique dans la mémoire de chaque massive présent.
Rappel obligatoire après un show de cette qualité, et le public se fera encore une fois les choeurs lors de la tune : "La La, Means I Love You".

A 22h30, les lumières s’allument... c’est bien fini. Alton Ellis nous a fait une prestation éblouissante pour son âge, une voix en or, un sourire toujours sur le coin des lèvres « Merci beaucoup » dixit Alton! Et une interaction vraiment excellente. Que de superlatifs pour ce report, mais un sound de très grosse qualité. Petite note sombre au tableau, on aurait apprécié des choeurs, en effet c’était le Homegrown qui servait de choeurs, ou bien le public. Quoiqu’il en soit, Mr Rocksteady a encore sa voix et sa pêche!
Dans l’ensemble, c’est une réussite à 100% je dirai. Une première partie avec Omar Perry qui nous a mis dans l’ambiance en variant les flow et les styles. La grosse surprise de voir apparaître Leroy Brown, même pour deux tunes. Et enfin ce show superbe d’Alton Ellis. Bravo pour cette programmation... Encore!

No votes yet.
Please wait...