bbjmeetsbw

Blackboard Jungle meets Black Wheat @ Centre Culturel Simone Signoret (76)

Samedi 06-01-2007
Centre Culturel Simone Signoret - Amfreville la Mivoie (76)

Arrivé peu après 23h00, je n'assisterai pas à la session de chauffe de Milk & Honey. Nous poussons les portes du centre culturel d'Amfreville-la-Mivoie (76) pour découvrir la salle. Nous sommes accueillis par un Twinkle "Peace & Unity", suivi d'un vocal féminin. Une première surprise concerne la sonorisation : il nous semblait qu'il devait y avoir un incident, car un seul mur fonctionnait. Big Ben reprend le contrôle Rootical Brett pour lancer un dub de Lee Perry. Le son est tout de même très bon ! Munky Lee sort alors un I Natural "Read Psalms" (dubplate), suivi de Ras Hassenti "Marcus Garvey" sur le même riddim, peaufiné par MC Juan au micro avec un « Mange ta galette selecta, c'est une spéciale pour les DJs qui se la pètent » sur le même riddim. Ca tourne vite chez Black Wheat, étant donné que Rootical Brett récupère déjà le contrôle en lancant un "Satta Massagana". Les basses sont définitivement bonnes avec le matériel de Blackboard Jungle.

Après la pause hivernale, fêter le premier samedi de cette nouvelle année 2007 par une soirée soundsystem fut une grande idée ! Black Wheat affole le public épars, mais constant, avec un "Every Tongue Shall Tell" sur un riddim survitaminé. Big Ben laisse couler avec "Natty Dreadlocks" de Color Red, juste avant de passer la main à Blackboard Jungle. Ce changement donne des éléments de réponse à notre surprise première : effectivement, chaque sound joue sur un mur chacun. Compte tenu de l'architecture de la salle, mettre 16 kW ici risquerait d'endommager la structure du bâtiment ! Il n'empêche, cela crée un vide quand un mur "s'éteint". Nico, opérateur du crew rouennais reprend doucement avec Mighty Diamonds "Play On Jah Music", avant de remplir ce vide avec Prince Alla "Rastafari". Blackboard Jungle commence sa session par du bon Roots tel que Barrington Levy "Tomorow Is Another Day". Sandy & Olivier s'en sortent très bien avec ce type de sélection plus « tranquille ». Nico inverse la vapeur avec Starkey Banton "Weeping & Wailing" sur un riddim fièvreux ! Faya burns ! Première interpellation d'Olivier : « Voulez-vous encore de la Reggae music ? », pour tenter de bouger les massives. Peu ont fait le déplacement ce samedi... Dommage pour eux car une danse avec, notamment, Lutan Fyah & Spectacular, servis en dubplate, ou encore Michael Rose également en dubplate avec "Sinsemilia", qui provoque toujours son effet sur le public, c'était à ne pas manquer ! Avant de laisser Black Wheat au contrôle, Blackboard Jungle chauffe l'audience avec Mikey General "Tell It Like It Is". Munky Lee repart de plus belle avec un dub original accompagné au melodica par MC Juan, très UK sound. Les aigus crépitent avec les voix du Mighty Three's sur "Rasta Business", riddim original.
On en revient au son d'Outre-Manche avec un cut de Rootical Brett bien assassin. Big Ben prend sa place et nous propose un excellent Pupa Jim "Glaciation", venant tout droit des Rennais Stand High Sound (une future session entre Black Wheat et Stand High est prévue bientôt sur Rennes). Le challenge est relevé par Munky Lee avec un "Ghetto Priest", Vampire riddim recut. Le son pivote, et c'est au tour de Blackboard Jungle d'assurer. L'intro laisse entrevoir la cavalerie... Cultural Warriors - "Jah Creation Dubplate". « Mighty Criket's selection » lance alors Olivier pour introduire la dubplate où Mighty Criket reprend « Get down, get down, get down, Babylon a burn ». Olivier chantera "Borderline" sur le restant de la piste. Nico continuera sur une dubplate avec Tony Roots. Le son rebascule vers Black Wheat, mais ce sera alors une tune chacun pour la session finale. Cette dernière permet aux forces en présence de démontrer leurs spécificités et leur amour pour la Reggae music.

Cette soirée n'était pas un clash, mais bien une rencontre, vu le bon esprit qui anime les deux crews. Merci à eux de créer l'événement dans nos contrées reculées, mais réchauffées par les basses du Dub, ne serait-ce que ce soir-là.

No votes yet.
Please wait...