kdw

Channel One Sound meets King David Warriors @ Rail Théâtre (69)

Vendredi 17/12/2004
Le Rail Théâtre - Lyon (69)

La salle se trouve à l’extrémité sud-ouest de Lyon, pas très loin de l’autoroute. Ne vous trompez pas avec la salle de sport qui se trouve à coté, car l’entrée est assez difficile à dénicher, enfin du moins quand il n’y a pas de son, car dans le cas contraire il vous suffisait de tendre délicatement l’oreille et sentant les fréquences des basses vous titiller le tympan, vous n’aurez plus qu’à vous laisser guider par celle-ci.
On arrive à la salle pile poil à l’heure du rendez-vous (pour une fois!), on nous indique aussi que les artistes ne sont pas encore dans le coin, bonne occaz pour admirer la construction du system de 8000 watts s’installer. 8Kw vous me direz que ce n’est pas énorme, mais vu la taille de la salle, on commence déjà à bouillir d’envie de les entendre.

Arrivée du Channel One Sound, sur les lieux. Mikey Dread juge l’endroit et fait légèrement déplacer un des deux murs de son pour une meilleure répartition des basses.
Le principe du déroulement de la soirée sera simple et efficace: 21h00-22h30 King David Warriors, 22h30-00h00 Channel One et 00h00-05h00 entre un quart d’heure ou vingt minutes chacun. Très bien comme ça, il y en a pour tout le monde et tout le monde est content. Donc, nous arrivons pour le début de Channel One. Je ne saurai vous citer tous les titres que Mikey a offert à nos oreilles, mais il y a eu quelques incontournables comme un Murray Man ou encore "Praise Ye Jah" du Kalonji, et le tout entouré de Uk Steppa qui nous faisait sauter dans tous le sens. Les massives en général, dansaient et sautaient dans une ambiance faya et en même temps décontractée. Ras Kayleb à une voix qui vous amène dans un autre univers du Reggae et avec un toast incomparable. En gros: bon début de soirée.
Vers minuit, la salle commence vraiment à être blindée à bloc et les massives vont être maintenus en mode faya tout le reste de la soirée, les enchaînements Channel One - King David Warriors sont excellents. A ma première surprise, du coté du King David Warriors, Selecta Nadine nous envoie de jolie gallettes, du style CD, mais en fait j’ai trouvé que ça passait tout a fait avec le style du sound italien et j’peux vous dire que niveau qualité du son, le public ne s’en lassait pas du tout, du gros UK Dub tout frais, ça n’a pas le même charme qu’une plaquette d’accetate, mais qu’est ce que ça fait danser, héhé!

Et enfin, comment vous dire, le son, comment l’expliquer, la puissance de celui-ci dans cette salle si petite, l’envoûtement causé par les basses, les mollets qui n’en peuvent plus de chauffer à danser. Le son était gros très gros, et ma plus grande peur fut que les structures métalliques de la salle se fendent sous l'effet des vibrations. King David Warriors auraient dû monter 10Kw, ce qu’il n’ont pas fait quand ils ont vu la taille de la salle; ces 10Kw, ils proviennent d’un système qui à appartenu à un sound bien connu outre-manche, avant que les italiens ne le rachète, un sound se nommant Jah Trinity, pour vous montrer que c’était sérieux.

No votes yet.
Please wait...