dubmeeting 15

Dub Meetings #15 - Jah Tubby's feat. U-Brown & Joseph Cotton + Blackboard Jungle @ Le Trabendo (75)

Samedi 12-05-2007
Le Trabendo - Paris (75)

Nous arrivons tôt ce samedi pour éviter la queue, en prévision de la foule qu'il devrait y avoir suite l'annulation de la soirée du mois dernier (Channel One & Jah Voice), et à la présence annoncée de Sir Coxsone cette nuit... L'entrée à peine passée, notre désillusion est grande : Sir Coxsone est absent pour d'obscures raisons. Voilà qui va en mettre plus d’un dans l'embarras ayant fait le déplacement spécialement pour lui. Il apparaîtra après discussion que notre absent est malade... D'autres bruits résonneront prétendant que de Sir Coxsone il n'y a jamais eu trace, pillant au passage les caisses du Dub Meetings ainsi que les billets de train, sans jamais venir au Trabendo, la piste se perdant à Brixton... Voilà pour les rumeurs !
Néanmoins, Joseph Cotton et U-Brown sont bel et bien là. Tous joueront bien entendu sur le système du Blackboard Jungle, qui, lui, répond toujours présent ! Big up à eux !
Nous rentrons alors dans un Trabendo vide. Rapidement les tunes de chauffe commencent à pleuvoir. "Kanka - Run Away" suivi par son dub sur lequel Olivier pose un "Drop It". Une petite dubplate pour rajouter des braises aux massives de plus en plus nombreux sur un recut de Barry Brown avec son célèbre "Step It Up". Puis un « no vocal » se fait entendre pour commencer une nyabinghi session. Blackboard Jungle fait un peu de promotion avec le "Jonah Dan feat. Messalie - Struggling", qui avait fait forte impression aux massives lors du Dub Meetings #13, quand elle vint le chanter. Elle est suivie par "Luciano - Peace My Brethren", clôturée par un passage lyrique d'Olivier que les massives ne manquent pas de saluer. Ils continuent sur la promotion en mettant en avant la dernière série de Ras Abubakar et Nassadjah du Zion Gate, I Love Jah riddim (recut de Don Carlos "I Love Jah") sortie il y a à peine un mois... C’est la version d'Avaran "Let Jah Be Praised" suivie du dub où Olivier appelle Nassadjah pour qu'il vienne poser sa version "La Musique"... Personne ne se présentant, Sandy et Olivier entonnent un "Give Thanks & Praise". Puis la partie dubplate du soundsystem résident commence : "Original dubplate BBJ style" avec Dilinger et son "Black Board Jungle", "Sinsemilia" par Michael Rose ou encore "Blackboard Jungle" par Vivian Jones. Olivier apostrophe le public pour mettre un dernier 7'' avant de passer la main à Joseph Cotton & U-Brown. « C’est le premier 45 tours que j'ai acheté en Angleterre. » : "Dennis Alcapone - Heavy Manners". La démission de Sir Coxsone permet à BBJ de profiter enfin d'une session les mettant vraiment en lumière devant un Trabendo bien plein !

2h00, Joseph Cotton arrive dans l'arène, très flegmatique, il scande puissamment sur des oldies renversant un peu l'audience après le Roots & Steppa de Blackboard Jungle. Habillé très classe en blanc quadrillé de noir et chapeau de feutre rose, il arrose tous les massives de sa puissante voix. Ainsi, bougeant très peu, il pose sur plusieurs riddims classiques tels le Answer riddim ou encore le Real Rock. Voici U-Brown qui débarque sur le Heathen riddim entamant le chant de Marley. Les deux invités migrent alors vers le public, pour tenter l'immersion. Ils continuent sur les riddims de Marley avec "Crazy Baldhead"... ce qui, avec les nombreux cuts, a tendance à alourdir l'ambiance, même si tous les massives sont très réactifs. U-Brown bien moins paisible que son compère commence à s'énerver contre Nico qui ne suit pas ses ordres à la lettre. Il faut dire que l'opérateur de Blackboard Jungle découvre sur le tard la sélection de U-Brown. Les « bomboclaat » commençant à fuser, Nico préfère laisser le contrôle à Olivier afin d'éviter un vrai clash. Cependant, les massives prirent assez mal cet excès d'énervement de U-Brown qui, passé 3h00, lâchera son micro Prof Natty et Gregory Fabulous sans demander son reste, imité par son compère : le Jah Tubby's World System est dans la place.

Ça commence forcément avec les standards tels que "Errol Bellot - Glory Hallelujah" suivi du dub où Prof Natty pose dessus. Il apparaît bien vite que Gregory Fabulous a des problèmes de voix, il pousse énormément pour atteindre le niveau de Natty mais ça coince. Ils enchaînent avec un "So Jah Jah Say" puis Jah Tubby nous met "Dixie Peach - Pure Worries", et c’est Gregory Fabulous qui se colle sur la version. Plus la nuit avance, plus le Dub devient profond chez Tubby, plus hypnotique. Prof Natty & Gregory Fabulous assurent comme toujours malgré le handicap de ce dernier. Dennis Brown est annoncé en fanfare, ou plutôt avec cornes de brume, pour son "Oh What A Day", et enchaîné avec un Stepper « brut de décoffrage ». Ce morceau a valeur de test pour la sono de Blackboard Jungle, le maître technique des soundsystems semble satisfait du travail des Rouennais qui s'adaptent parfaitement au Trabendo et à son public. Grosse ambiance à ce moment « Step it up Jah Tubby's World System ».
Ensuite Jah Tubby met une de ses dernières productions : "Creation Stepper - King Nebuchadnezzar" suivi de son Ska ! Cette version endiablée est détonante sur les massives devenus incontrôlables. Prof Natty vient les calmer avec un chant plus posé. Rien de tel pour affoler un peu plus l'audience que de mettre un "Rasta Business" sorti de derrière les fagots... Ce morceau des Mighty Three's fait toujours son effet. Bien entendu, le dub suivra permettant aux deux MCs de plaquer des « Jah Tubbys business », déclinant à l’envie l’adresse Internet du crew (www.jahtubbys.co.uk)... Puis c'est une dubplate avec Horace Andy qui rend tout le monde hystérique. Gregory Fabulous continuant sur la version par un "Get Up Stand Up". Jah Tubby est bien décidé à nous mettre en transe, c'est ainsi qu'il sort le dernier Dubateers sur le World A Music riddim avec "Singer Blue - Never Stop Praise Jah Jah". Ensuite c'est « strictly dubplate », pour le plus grand plaisir des massives encore très nombreux au petit matin. Beaucoup en demandent une dernière pour la route, Prof Natty et Gregory Fabulous finiront a cappella avec les massives en fond sonore !

No votes yet.
Please wait...