dub meetings 4

Dub Meetings #4 @ Le Cabaret Sauvage (75)

Samedi 11-02-2006
Le Cabaret Sauvage – Paris (75)

Minuit passé, on se tasse encore à la caisse du Cabaret Sauvage, c’est plutôt bon signe côté fréquentation; en effet, pour une fois l’affiche n’est pas inédite puisqu’Iration Steppas avaient déjà été invités pour le Paris Dub Club #5 en juin dernier.
Dans la salle, la soirée est déjà bien lancée avec le sound résident et sonorisateur Blackboard Jungle accompagné pour l’occasion de Josie Mel qui terminent leur set. Après un concert avec peu de public le mercredi précédent au New Morning, le DJ étant en pleine promo à Paris cette semaine et c’est donc tout naturellement que nous le retrouvons ce soir au Cabaret Sauvage, toujours plein d’énergie Josie Mel aura cette fois un public dans le même état pour apprécier son chant. Il termine sur une reprise de « Three Little Birds », le hit de Bob Marley.

C’est vers une heure du matin que le sound rouennais passe la main au premiers invités de la soirée, les anglais de Freedom Masses, qui vont ouvrir leur sélection avec quelques morceaux de Freddie McKay, Roots Rulez ! La suite reste Roots puisqu’on entend « Heathen » de Bob Marley avant de passer la main à Iration Steppas. Un premier set assez court mais une bonne sélection pour démarrer la soirée.
Mark Iration, en très grande forme ce soir, va continuer dans la lancée Roots avec notamment des morceaux de Jacob Miller dont l’excellent « Ala-Ala-Bama » entre autres. Puis la sélection va se faire beaucoup plus Dub UK avec beaucoup de productions Vibronics.
Vers 2 heures, c’est Blackboard Jungle qui revient au contrôle. Il semble bien que le souhait de beaucoup d’entre nous de voir le sound résident mieux intégré aux rencontres ai été entendu. Pas totalement puisqu’il ne rejoueront pas ensuite dans la soirée mais c’est déjà ça… Premier morceau, Afrikan Simba, en dubplate, suivie d’une seconde. Et les dubplates vont continuer avec notamment une de Monkey Lee qui décrochera une très grosse réaction dans le public. Bref, les Rouennais méritent en effet amplement leur place dans ces rencontres et bien plus que la place de simples « sonorisateurs/chauffeurs » de soirée.

murray_manQuand Jahmi-X reprend le micro, vers 2h30, c’est pour dédier un morceau à son opérateur, Professor P, et lancer Anthony Johnson sur une dubplate « Mr Richman ». Suivi par Linvall Thompson, les morceaux joués sont toujours plutôt Roots pour le moment mais on dérive de plus en plus régulièrement vers le Dub Uk et le Steppers, mais c’est bien ce son que le public présent ce soir est venu chercher. Alors c’est ensuite un morceau de Murray Man que l’on entend, d’abord le single original, puis une dubplate sur la version. Mais un peu spéciale puisque c’est Murray Man lui-même, présent en spectateur qui l’assure en personne ! Et il n’est pas le seul invité de marque de la soirée puisque l’on aperçoit également le bassiste de Nucleus Roots, Paul Lush (qui encourage Murray Man sur la photo), en grande discussion avec Mark Iration, qui lui fera un petit cadeau un peu plus tard : il jouera « Fari People », extrait du dernier album de Nucleus Roots, et la salle s’enflamme ! Pull up !
C’est vers 5 heures du matin, après un set éclair de Freedom Masses que Mark Iration demandera à la sécurité de verrouiller les portes de la salle et de ne plus laisser sortir personne. La salle a commencé à se vider alors qu’un nouvel ordre de passage de sounds se met en place. Maintenant c’est « One For One » ou chacun son tour, une tune chacun.
Et pour l’occasion Mark Iration ne cessera d’enchainer les duplates exclusives, précisant avant chaque titre « listen to this one, there is only one copy over the world… at the moment ! »

La soirée continuera donc environ une heure avec les deux sounds alternant toutes les 1 ou 2 tunes. Cela permettra de garder l’ambiance à son maximum jusqu’à la fin et éviter que la tension ne retombe au fur et à mesure que la salle se vide.
Voilà un nouveau Dub Meeting qui s’achève sur un bilan toujours aussi positif : les sounds invités sont excellents, la salle magique, le public présent, bref la formule est parfaite ! Big Up DikSud, on en veut encore et seront tous présents pour la prochaine édition qui recevra Channel One et sa sono pour une rencontre avec Mighty Tabbot, le Samedi 11 Mars 2006.

VN:F [1.9.22_1171]
Note: 0.0/10 (0 votes)