gentleman1

Gentleman - Confidence Tour @ L'Elysée Montmartre (75)

Vendredi 29-04-2005
Gentleman - Confidence Tour, L'Elysée Montmartre - Paris (75)

Il fallait s’y attendre, arrivé l’Elysée Montmartre à 18h30, il y a déjà beaucoup de monde qui attend devant les portes...
Les portes s'ouvrent et tout le monde s'engouffre dans la salle. Un public de "fans" : beaucoup de tee shirts "Confidence" ou à l'effigie du chanteur allemand. Les rideaux latéraux sont bien sûr ouverts et le show va commencer très vite, bien avant que toute la salle soit remplie.

C'est Irie Ites qui ouvre la soirée vers 19 heures, il ne fallait pas être en retard... Mista Wally et Jericho sont là pour backer un singjay que l'on aimerait voir tourner un peu plus : Ras MacBean.
Le chanteur guyannais commence son set comme son album "Pack Up And Leave" avec le morceau "Jah Jah Look", suivi du titre éponyme. Les morceaux qui vont suivre sont aussi extraits de son album, et MacBean fera un pull up sur "Dragon Get Release" répondant à l'enthousiasme du public.
La salle continue de se remplir et MacBean prend le temps de remercier tout le monde, en français, s'excusant s'il ne le parle pas très bien (ce qui est faux !) et expliquant qu'il est malade (ah bon ?) mais qu'il tenait vraiment à être là ce soir.
Toujours les meilleurs morceaux de son album qui s'enchaînent : "Bootstracks", "Time To Reach The Borderline"... Irie Ites, pull it up again !
Encore un message, toujours en français, pour préciser que « Rasta est Amour et Unité », et le début de "Why Do the Eden Rage" est inaudible, so pull up...
La grippe dont il nous a parlé ne l'empêche pas du tout de bien pousser sa voix sur "From The Craddle To The Grave", puis sur le morceau suivant, sur le Blaze riddim, réaction assurée dans la salle, la température monte d'un cran. Encore un titre et Ras MacBean quitte la scène, vivement encouragé à y remonter par le public, comme s'il s'agissait de son propre concert. Il va revenir pour un dernier titre : "Wa Dem A Go Do", sur le riddim de Zenzile.
Jericho jouera ensuite la version de Turbulence sur le même riddim et encore quelques titres.

Il est 20 heures, changement de plateau, et malgré les affichettes "COMPLET" collées à l'entrée, la salle ne semble toujours pas remplie complètement...
En tout cas, l'explosion est bien réelle quand les musiciens du Far East Band monte sur scène. Une surprise : King Matthias "The Dread" n'est pas là, et Mamadee non plus, mais elle est remplacée par une autre chanteuse, qui va d'ailleurs immédiatement faire découvrir sa voix puisqu'elle va chanter le "No, No, No" de Dawn Penn. Très bien interprété.
Gentleman va commencer à chanter avant de monter sur scène, la tension monte, et c'est sur "Jah Ina Yuh Life" qu'il va lancer le concert.
Température très élevée dans l'Elysée Montmartre, mais tout le monde dance, saute, etc.
"Dangerous Zone" qui commence par un acapella, et la foule crie, plutôt "aigu"... Dubwise ! Et c'est ensuite un très bon Dub que le Far East Band nous offre...
Andreas, le second guitariste prend ensuite une guitare sèche pour "Intoxication", un très bon moment de ce concert, Gentleman échange beaucoup d'émotions avec le public, notamment le premier rang.
On va passer ensuite sur un rythme beaucoup plus soutenu avec "Rumors" ou le Clappas riddim, sur lequel toute la salle applaudira et Marco Baresi pourra prouver qu'il est bien « The Living Drum Machine »...
Un concert de Gentleman and The Far East Band, c'est aussi évidement des morceaux où ses choristes sont en avant, c'est donc Tamika qui le rejoint sur "Weary No More" qui va allumer beaucoup de briquets, puis "Live In Love", morceau pour lequel Gentleman prendra le soin d'entraîner le public pour le refrain avant le début du morceau, ça fonctionne à merveille : toute la salle le reprend en choeur.

Le singjay allemand reprend le lead pour quelques morceaux magnifiques : "Man A Rise", "Unconditional Love" et l'énorme "Jah Jah Guide The City", véritable détonateur à ce moment de la soirée! Et sur ce riddim, il se devait d'enchaîner sur "Superior", ce qu'il fait évidement!
Mais on entendra beaucoup de titres de son album "Journey To Jah" ce soir, et on ne s'en plaint pas forcément, puisque c'est sur une version mémorable de "Dem Gone" que le show se termine, après une intro sur une ligne de basse de folie, un pull up et un bon solo de guitare par Pit Fisher pour finir sur « Bye, Bye » difficile à encaisser à 21h40, même après cet excellent concert...
Gentleman aime les featurings, il paraissait normal qu'il fasse revenir Ras MacBean pour chanter ensemble, ce qu'ils feront, main dans la main à un moment. Un message d'Amour et d'Unité est entrain de passer et ensuite Gentleman va dédicacer le morceau suivant "Send A Prayer" à toutes celles qui donnent la vie...
Comme il aime jouer à alterner rythmes calmes et plus rapides, pour faire remonter l'ambiance, Gentleman invite alors un autre artiste sur scène : Afura, partenaire idéal pour un "Leave Us Alone" qui va enflammer la salle. Les deux chanteurs vont déployer une énergie impressionnante pour faire exploser une dernière fois (à ce moment on pense que c'est la dernière fois...) l'Elysée Montmartre.

Il est 22 heures, les artistes quittent la scène, les lumières se rallument, mais prévu ou non, Gentleman va revenir une seconde fois sous le rappel très bruyant du public.
"Runaway", puis une reprise de "Redemption Song", encore une alternance entre explosion et moment calme mais intense, ce qui sera l'ambiance générale de la soirée.
Un très très gros show, désolé pour Anthony B au 287, mais il vient de perdre la place de "Meilleur concert 2005" pour moi...

No votes yet.
Please wait...