heartical

Irie Ites meets Heartical Sound & More @ Les Saulnières (72)

Samedi 11-02-2006
Les Saulnières - Le Mans (72)

« Le Reggae, la Jamaïque, sa dette »

Avant la soirée sound system nous avons pu nous promener dans le village associatif regroupant pas mal d’informations avec la participation entre autres d’Amnesty International, du CADTM (Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde), de Survie, puis assister à la projection du film "Life & Debt" suivi d’un débat très intéressant mais beaucoup trop court !
Big Up Wadodem pour cette initiative après la sensibilisation, il faudrait agir massivement et faire passer l’information.
21h30 - Jamboree Sound ouvre la soirée, selecta Winidwid et selecta Boombass accompagnés par Don Pako au micro. On entend le "Mafia" de Lloyd Parks, on commence Roots pour continuer sur une sélection plutôt Nuroots, le Fade Away riddim avec Morgan Heritage "Blackman Paradise", puis Jah Mali "Long Long Time". On continue la session avec un classique de Dennis Brown "Rub-a-dub Style", dubplate Jamboree avec Chezidek et Spectacular sur le Doctor's Darling riddim.
C’est au tour de Don Pako de continuer le show, son frère est à ses côtés pour les choeurs, la salle n’est pas encore pleine mais Pako essaye de rapprocher tout le monde de la scène et va chanter "Just Cool Ina Di Dancehall" sur le Hard Times riddim, un morceau pour créer l’ambiance puis un texte plus conscient "Mama Earth" sur le riddim Justice, mais aussi sur le Swing Easy riddim « Donne moi du Jamboree sound pour faire danser la salle... »
Le chanteur a su partager sa vibe, le public est présent et motivé pour accueillir pour la première fois au Mans Heartical Sound !

Il est 22h30, Mister Boo aux platines et Sir Jo au micro, on commence cette sélection attendue, qui sera exclusivement composée de dubplates, par un titre de Rebel Lion. Nous aurons droit à une sélection Reggae francophone peu après avec Daddy Mory, Yaniss Odua et Original Uman. Un peu plus tard, foundation time, Max Romeo sur la platine, « One step forward, two step backward... Heartical give sound tonight ! »
Ensuite on apprécie un titre de Junior Murvin, puis Sugar Minott et Tony Tuff pour "Africa", Mister Boo enchaîne les dubplates.
Nous avons pu entendre également les productions maison du label Heartical sur le riddim "Slaving" avec Micheal Rose "Babylon Fight", Anthony Jonhson "No More War", et U Brown "Rootsman Skank".
Une première sélection pas très originale, voir « grand public » en passant des cuts comme le "Welcome To Jamrock", "Can’t Satisfy Her" d’I Wayne, et finir la session avec de la Socca... mais le public semble y trouver son compte. Pour ma part je m’attendais à une sélection plus originale !

Les lives débutent, c’est Keefaz qui ouvre le show backé par le selecta Jericho d’Irie Ites, la salle est pleine et les massives sont en forme, Keefaz orientera son set plutôt Dancehall vibes, une version sur le Rah Rah riddim, des lyrics pour chauffer la salle « Tous les bras en l’air, tous les bras en l’air, il y a ceux qui viennent dans les soundsystems... »
35 minutes plus tard, Ras MacBean entre sur scène. Premier morceau sur le Drop Leaf riddim, puis pour la majorité des titres de l’album "Pack Up & Leave" dont "Boots Tracks", "Dragon Get Released", "From The Crable To The Grave", rien de bien nouveau mais un show bien rôdé donc bien carré, toujours autant d’énergie sur scène que l’artiste sait communiquer, il terminera par un a capella de "Redemption Song".
Il est 1h20 et c’est maintenant Brahim qui rentre en scène, il commence par un medley de son premier album.
A 2 heures, tous les artistes reviennent pour un final, Jornick présent dans le public s’est joint à tout ce monde sur scène ! Jericho lance ses derniers morceaux, Turbulence et Lutan Fyah, une sortie prochaine sur le label Irie Ites avant de redonner la main à Heartical.
On revient toujours sur une sélection strictly dubplates, Dancehall pour comencer et rester dans l’atmosphère du live et de l’attente du public avec entre autres Wayne Marshall "Ganjah". La sélection redescend Roots avec Lloyd Parks "Mafia", Johnny Osbourne "Truths & Rights" et quelques titres Rocksteady. La grande salle est déjà moins remplie mais la sélection est plus appréciable, une autre production Heartical est jouée, la série sur le Promised Land riddim et the last dubplate afin de faire régner un air mystique aux Saulnières "Conquering Lion" de Yabby You...

No votes yet.
Please wait...