supersonic

Jamaican Bashment #2 @ L'Oasis (72)

Samedi 29-04-2006
L'Oasis - Le Mans (72)

Ouverture des portes à 19h30. Différents stands sont disposés, le long du chemin, jusqu’à la salle. A l’intérieur, Gorgon Mission (vainqueur du clash qui l’avait opposé à Positive Irie et King Jammin) assure le warm up. Des sélections Roots pour commencer, puis « brand news » Nuroots.
Quelques dub plates, dont une big combinaison Fantan Mojah/Mr Flash "Gorgon Is The Ruler Of The World" ! La salle se rempli doucement, mais surement.
Keefaz fait son entrée sur scène comme prévu, vers 20h30. Il posera sur des versions Nuroots pour commencer, puis Dancehall pour finir. L’anglais YT le rejoint un quart d’heure plus tard. Il n’était pas prévu sur la programmation, mais va assurer un petit quart d’heure de show aussi, pour le plaisir des massives déjà présents! On aura le droit à son hit du moment, "Wicked Act" ! Mafia & Fluxy se préparent dérrière, pour assurer la partie live qui va suivre.

  • 1ere Partie

21h25, Ras MacBean fait son entrée en scène. Très en forme, il saute partout ! "Pack Up & Leave", "Why Do The Edens Rage", "Time To Reach The Borderline" et "Boots Tracks". Tous ses plus gros hits y passent. Fin de son set avec deux ou trois morceaux moins connus. Bon premier live en tout cas.
21h50, au tour de Spectacular de faire bouger la salle ! Un Spectacular très en forme qui bouge dans tous les sens, et qui fait bien sauter aussi les massives ! Sur le Campo riddim pour commencer avec son classique "So Long", puis un titre sur le Stop That Train riddim et le Doctor’s Darling riddim. Efficace ! Big tune avec "Find Yourself" sur le Bonx It riddim (production Suisse, avec un pure Patrice, "Real Thing", sur la série). Spectacular finit son set avec le futur hit "High Grade" (production Irie Ites, bientôt dispo dans les bons shops). Très bon show, bien énergique, peut être un peu trop « criard » vu la réaction de certains massives devant les enceintes ! (Toute la première partie sera backé par le band Mafia & Fluxy, avec les Matic Horns et Gussie P. au live mix.)
22h15, Spectacular laisse le micro Lorenzo, qui commence avec son "You Always Deliever" sur la version du Jamrock ! Forward ! Quelle fraicheur ! On voit les massives du Mans habitués à Lorenzo, tout le monde récite les paroles par chœur ! "Jah Love" sur le Forever Loving Jah riddim, "Bless Me Jah" et "Warrior". Avant dernier morceau, "Let It Blaze", sur le Turbulent riddim. Puis une reprise du morceau "Natty Rebel" sur la version originale ! Dernier morceau de Lorenzo sur le Hard Times riddim pour conclure son set.
22h40, le public rappel les 3 chanteurs sur scène. Dernier morceau de cette première partie de soirée sur la version du Zion riddim (production Irie Ites), Lorenzo, Ras MacBean et Spectacular font tourner le micro en sautant, encore plus énervé s qu’au début de la soirée! Le public est en délire, et ce n’est que le début !
23h00, fin de la première partie, changement de band, pour la deuxième partie live. Le C Sharp Band prend le relais.

  • 2ème Partie

23h20, place à la génération montante du Reggae actuel.
Chezidek arrive sur scène avec "Harvest Style". Bien content de découvrir enfin cet artiste qui fait parler de plus en plus de lui, et qui nous promet un bel avenir.
"Inna Di Road", autre gros titre avec le "Dem A Fight We". Il finit son set par l’un de ses plus gros hits, "Leave The Trees" sur la version énorme du Chapter A Day riddim. Pure voix ! Pour sa première venue en France, il laissera à tous un bon souvenir.
23h50, Lutan Fyah prend le commandement... « Blaze ! Blaze ! ». On découvre un Lutan Fyah complétement fou, qui saute partout ! Les choses sérieuses commencent.
"Iniquity Worker Congregation" sur le Girlfriend riddim, puis un autre titre sur le Far East riddim! Dernier morceau, l'excellent "Lusting At The World" sur le Superior (Pow Pow bien représenté aussi ce soir). Le public est bien chaud !
Petit hic, les massives ne comprennent pas assez bien le message passé par Lutan Fyah ! Il est assez déçu, c’est le tourneur qui vient faire une annonce au micro avant l’entrée de Turbulence. Mais ce n’est pas pour ça que le show doit s’arrêter là !
On demande un maximum de bruit pour accueillir Turbulence (beaucoup sont venus de loin pour lui ce soir)!
00h20, c’est un Turbulence, très « turbulent » qui nous arrive sur scène. Le ton est vite donné avec le premier titre, le classique "Celebrate" ! On comprend tout de suite que son set sera plus Dancehall. Rarement vu quelqu’un sauter aussi haut. Une vraie « pile électrique » ! "Ethiopia Awakes" sur le Shanty Town riddim, puis "Life Is Not A Game" sur le Doctor’s Darling riddim.
Pour finir, son premier gros hit : "Love Selassie" sur le More Redemption riddim (Addis Production).
Show de Turbulence très court (il avait la voix cassée l’après midi, il n’est pas venu à la session dubplates), mais éfficace ! Spectacular revient sur scène avec Lutan Fyah pour un final « explosif » toujours sur le même riddim. Le public en veut encore !
Malheureusement, le timing est très serré ce soir. La fermeture de la salle est avancée à 4h au lieu de 5h, décision administrative. Il est 00h40, fin de la deuxième partie. La scène est débarrassée au plus vite, pour laisser place au clou de la soirée : le soundclash qui opposera One Love (Italie) contre Supersonic (Allemagne). Beaucoup viennent de très loin pour ce clash Européen de qualité !

  • Clash Time

L’animateur de la soirée propose de faire à « pile ou face » pour décider qui commencera les hosilités. One Love commencera !

1er round
1h00, One Love s’installe et met le ton direct avec leur classique sur l’instrumentale du film "Le Parrain". La guerre musicale est lancée ! One Love enchaine avec un grand Barrington Levy Murderer", puis Capleton "Mi De Yah" et un Fantan Mojah "Hungry". Warrior King, puis grosse combinaison Johnny Osbourne/Burro Banton "Truth & Rights" (« regular »), puis le "Marijuana" de Richie Spice. Glen Washington "Jah Glory", Morgan Heritage "Unconfortable" (Stop That Train riddim / « regular »), et une série sur le Blaze riddim avec Richie Spice et Chuck Fender. C'est ensuite une série sur le Drop Leaf riddim avec un Jah Cure suivi de Gentleman. Perfect, puis un énorme Jah Mason "Dead And Gone" qui fait bien plaisir ! Gentleman "Dem Gone", et "Superior".
Des bigs tunes dans ce premier round, mais peut être trop de « regulars ».
1h20, Supersonic entre en scène, Mc Spider attaque directement One Love ! Série sur le Far East riddim avec une dubplate de Cocoa Tea nominative ! Ensuite un gros hit de Luciano "Give Praise To Rastafari". Encore particulièrement bien accueilli par le public. Série sur le Season riddim avec Fantan Mojah et T.O.K. ! I Wayne, puis gros Capleton "Invasion" et grosse « counteraction » de Fantan Mojah, même riddim ! Là, on arrive aux choses sérieuses avec une série de malade sur le Sleng Teng riddim : Junior Cat, Cobra, Vybz Kartel, et énorme combinaison Johnny Osbourne/Wayne Smith/Shabba Ranks. Malade ! Le public crie, on entend les sifflets et les cornes de brume ! One Love a pris cher avec ce titre ! Buju Banton et Al Campbell sur le Answer riddim, Don Carlos et un énorme Eek A Mouse "A Wha Do Dem". Et on y retourne avec un autre Eek A Mouse avec le hit "Early Sunday Morning". Boom! Puis un grand classique, Max Romeo "Chase The Devil", et là grosse surprise: Third World "96° In The Shade"!
Dernier tune pour bien achevé le round, Culture "International Herb".
Supersonic a mis ça très haut dès le premier round ! One Love a du souci à se faire !

1h40, 2ème round
One Love reprend avec un classique d'Ini Kamoze "Hot Stepper". Puis c'est une série sur le Far East riddim pour essayer de contrer Supersonic : Buju Banton "Murderer", un énorme Shabba Ranks et le classic "Jah Jah City" de Capleton ! On entendra également le classique d'Anthony Redrose "Tempo", sans trop d’effet. Par contre très bon Half Pint "Greetings" et un Sizzla sur le même riddim. Barrington Levy "Here I Come", et une série sur le Taxi riddim avec Cocoa Tea et Bounty Killa bien « sanglant » : "Murda Dem Bloodclaat" ! Culture "Jah Jah See Them A Come", Gregory Isaacs "Night Nurse", Dawn Penn "No, No, No...", Justin Hinds "Carry Go Bring Home" ou encore Shabba Ranks, et combinaison Shabba/Ninja Man. Fin du round de One Love, beaucoup mieux déjà !
1h55, Supersonic joue Patrice "Everyday Good" et une série sur le Java riddim avec notamment le Jah Cure "Sunny Day". Sizzla et Capleton. Puis Luciano sur la version de "Fire" de Beres Hammond, qui suit juste après d’ailleurs. Big Medley de Daddy Mory avec des morceaux de l'ère Raggasonic : "Les Riches" et "Légaliser La Ganja", pour se metre le public français dans la poche ! Très bien joué ! Fin du round sur une série avec Terry Ganzie et Admiral Bailey.

3h40, après trois rounds supplémentaires et le Dub Fi Dub, c’est l’heure de designer le « champion sound » de la soirée. Le vote s’effectuera selon le bruit fait pour chaque sound...
Deux minutes après, Supersonic est sacré vainqueur, haut la main (une dizaine de voix contre toute la salle !). Très bon clash en tous cas, du grand spectacle quand même, des grosses dubplates comme on en entend que rarement en France. La soirée n’est pas encore terminée, le nouveau MC de Supersonic a l’honneur d’animer la fin de la soirée avec le selecteur Panza.
Résultat positif niveau ambiance dans la salle, les massives ont fait le déplacement !
Big up Irie Ites pour le travail énorme, et toujours aussi carré ! A l’année prochaine, en tous cas on l'espère !

No votes yet.
Please wait...