julian marley

Julian Marley + U-Brown @ Le New Morning (75)

Mardi 23-08-2005
Le New Morning - Paris (75)

Enfin un concert de Reggae « normal » : annoncée à 19 heures, l'ouverture des portes se fait vers 20 heures et il faudra encore patienter une heure pour voir le premier artiste attendu... C'est sur fond sonore de vieux succès de Bob Marley ("Soul Rebel", "Duppy Conqueror", "Mr Brown") que la salle se remplit tout doucement.
Peu après 21 heures, le MC de la soirée monte sur scène pour prendre la température. D'abord difficile à réveiller, finalement le public s'avère prêt pour la soirée. Après avoir observé une minute de silence pour les victimes du crash du MD-82 de la West Caribbean, le concert va vraiment commencer mais par une première partie rapide, Sista Nina va interpréter un titre, une reprise : "Etre Né Quelque Part" de Maxime Le Forestier.
Après cette introduction, le backing band lance le Rockfort Rock riddim et U-Brown monte enfin sur scène attaquant tout de suite à son meilleur niveau : Rub-a-dub style!
"Crazy Baldhead" de Bob Marley adaptée puis un excellent morceau qu'il chante d'habitude en featuring avec Prezident Brown : "Roots and Culture". Le public apprécie et U-Brown va encore faire monter la tension avec d'autres reprises : "Every Tong Shall Tell" d'Horace Andy, "Black Roses" de Barrington Levy. Puis à nouveau un de ses morceaux, un des premiers : "Weather Ballon". Et à nouveau quelques reprises de Gregory Isaacs et Luciano, toutes dédicassées à ces artistes ou au public.

Après 2 bonnes heures d'un show explosif, une bonne dose de patience va être recquise pour le changement de plateau et l'installation sur scène de l'Uprising Band. C'est donc environ 40 plus tard que Julian Marley fait son entrée avec deux de ses anciens titres "Same Old Story" suivi de "Lion In The Morning" extraits de son premier album.
Tous les artistes pour l'instant ont usé de reprises, Julian Marley aussi, mais de son père et avec la même intonation de voix; "Running Away" ou encore "Real Situation" sont tout simplement délicieuses. C'est seulement ensuite qu'il se lancera dans des morceaux de son dernier album "Time And Place" avec notamment "Build Together" et "Systems"

Et à nouveau des reprises de Bob Marley, usant voire abusant des ressemblances, vers 1 heure du matin Julian Marley quitte la scène et clotûre l'été Reggae à Paris.
Big Up ACIMA & Sista Bella pour nous avoir concocté un si bon concert en plein mois d'Août, particulièrement risqué.

No votes yet.
Please wait...