king dragon

King Dragon @ La Villa Club (35)

Samedi 16/10/2004
La Villa Club - Rennes (35)

C'est le sound résident LegalShot Soundsystem qui s'occupe du warm-up. Le nouveau system de celui-ci est posé au fond de la salle (pour sa deuxieme utilisation) juste en face de la cabine des selectas, endroit idéal pour se frotter le long des basses et admirer les selectas et MC's en action.
On nous prévient que Lord Zeljko et son collègue Culture Lee arrivent d'ici 1 heure... dans la salle, on s'attend à du lourd.
Du coté de Dub Fi Dub, on nous annonce la soirée encore plus “wicked” qu'avant hier à Lille où de bons échos ont été donnés. LegalShot commence à lancer leurs dubplates (Al Campbell, Tonton David, Mad Killah, etc.), ça sent l'arrivée du King. Pas manqué: ils arrivent!
Lord Zeljko prend possession des platines et Culture Lee du mic!
Dès les premières plates, les massives sont là, la salle commence à être vraiment pleine. Aller chercher un verre relève du parcours du combattant. Les boxes du système font vibrer durement les murs! Dans la fosse, il fait une chaleur à tomber...

Au bout d'une heure de plates classiques et de grosses vibes ("Youthman" de Dennis Brown est toujours aussi efficace), on nous prévient que l'on va passer aux dubplates, élèment incontournable du King Sound qui à été le premier à en ramener en France.
On commence par John Holt, et on ne sarrêtera plus jusqu'a 5h du matin, quelques plates classiques viennent renforcer la selection du King Sound.
Comme certains l'on déjà remarqué, Culture Lee est immanquable, il est vrai que sa joie de vivre, il nous la transmet par le biais de son sourire, de ses cris, des ses pull up à rallonge, de ses toasts sur des cuts surboostés et surtout ses effets samplés à la voix. Les "beep beep" vocaux fusionnent avec les massives, l'original human sampler fait monter la foule dans une trance incomparable.

Mais comme toute bonne chose à une fin, à 5h, il ne reste plus que 10 minutes de sélection, les néons de la salle ont été rallumés par les videurs et on annonce les dernières plates, et dubplates bien sûr. Les 4 dernières tunes ont été jusqu'à réussir à faire hurler les 50 massives encore présents, aussi fort que les 150 qu'il y avait une heure auparavant. Le son nous fait tous "bondiller"... Même avec 5h de danse dans les pattes, on ne sarrête pas. Et alors le meilleur fût la dernière tune: un coup de Sleng Teng Toaster à grand flow qui a mis les massives en trance. La soirée n'a jamais été aussi chaude!

Un Big Up au Dub Fi Dub crew, à LegalShot Sound, à la Villa Club (lieu psychédélique) et bien sur aux massives.

No votes yet.
Please wait...