shiloh marseille

King Shiloh Soundsystem @ Centre Culturel de Luminy (13)

Vendredi 23-06-2006
Centre Culturel de Luminy – Marseille (13)

Parvenu en fin d'après-midi en gare de Marseille-Saint-Charles, la chaleur me cueille dès la sortie du TGV... Le soleil sera forcément de la fête pour une des nuits les plus courtes de l'année... Après s'être tous retrouvés, nous mettons le cap vers la fac de Luminy...
Cadre idyllique pour faire ses études, même si le paysage, l'ambiance aux senteurs d'oliviers et de pins et la proximité de la mer (calanques) ne doivent pas trop pousser à l'assiduité... Le dancefloor se situe en plein coeur de la faculté, en plein air forcément, dans un amphithéâtre hexagonal semi-naturel.

Arrivés avant le soleil couchant, cela permet de prendre toute la dimension de la soirée qui se prépare. Je remarque que, comme pour le Dub Meetings deux mois plus tôt à Paris, les « murs » du system de King Shiloh ne sont pas complets, avec seulement 3 des 4 caissons de basses par mur...
Le son est déjà lancé, même si personne n'en profite encore vraiment, Shiloh ayant laissé le soin au Musical Riot Sound puis Selah Sound de chauffer les massives assis. La basse fréquentation en "ouverture" est dûe à la chaleur et surtout au match de l'équipe nationale, qui joue sa place pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2006 (Eh oui, nous sommes a Marseille, le football est roi!), même si un rétroprojecteur et un écran sont installés à proximité du dancefloor...
Il faudra attendre le premier but de l'équipe de France pour que l'ambiance se détende, Shiloh reprend les commandes et les massives se détournent donc un peu du foot!
En aparté, je comprends l'intérêt de certains pour ce sport, néanmoins la musique de Jah couplée à une retransmission du sport le plus babylonien de tous en Europe est un peu antinomique...

King Shiloh commence forcément par passer du « old Roots » sans Dub pour chauffer les murs et surtout les massives de plus en plus nombreux..."None A Jah Jah Children" de Ras Michael est le détonateur que tout le monde attendait! Ras Lion au micro, Bredda Neil aux commandes, c'est parti pour les dernieres productions de Shiloh...
Ras Lion partagera le « mic » avec Jah Roots... Le lieu, le soleil, le crew, tout est propice au miracle! King Shiloh et Jah Roots sont visiblement très contents de jouer ici, de voir qu'il y a encore des endroits où l'on peut jouer en plein air et si fort sans être cantonné dans des festivals. Et pour ne rien gâcher: entrée gratuite, sandwiches pas chers, bière fraîche...
Seul bémol, l'éloignement ou l'absence de toilettes pour ces demoiselles.Nous profitons de la dernière demi-heure lorsque les plombs sautent! Après cinq minutes de silence, les voilà repartis pour ce rappel!

Survient l'heure fatidique où les « bass vibes » devront laisser la place aux grillons puis aux cigales... Mais cela ne se fera pas sans compter sur le public qui en redemande! Alors on éteint, on rallume une première fois, puis une deuxième!
Les massives étaient insatiables, et on les comprend! Les soirées de cette envergure sont trop rares en Provence, alors qu'il me semble que c'est une des régions privilégiées pour faire du soundsystem en plein air...
Bref, 2h45 et les enceintes poussent toujours autant de son!
A regretter, l'annonce du "full system", car les murs n'étaient pas complets, ainsi que l'absence de Lyrical Benjie qui aurait pu mettre cette soirée sur une orbite définitive... même si Jah Roots a bien repris le flambeau.
Vu le lieu, la réussite, il faut ABSOLUMENT renouveler cette expérience!

No votes yet.
Please wait...