ranger livingstone

Lone Ranger & Carlton Livingstone @ Espace Ligeria (37)

Vendredi 03/12/2004
Espace Ligeria - Tours (37)

2 heures de trajet avec quelques complications avant d’arriver dans une salle près de Tours. Nous arrivons à 21h30 dans une MJC où en warm up le selecta d’African Heritage passe des sélections Dancehall en attendant que les massives arrivent.
La salle commence à se remplir, et 1 heure après, un jeune chanteur local monte sur scène pour chauffer la salle et le public répond bien à son appel!
Vers 22h30, Fatta, selecta de Soul Stereo arrive aux platines et met direct en route une sélection qui s’annoncera Roots & Culture avec des tunes allant de Desmond Dekker à Marley en passant par The Maytals ou Lloyd Robinson. Une vibe Oldies envahit la salle et le public est bien réceptif!
On voit apparaître Chester, le fameux compère de Lone Ranger... C’est plutôt bon signe et ça annonce l’arrivée des deux vétérans! Lone Ranger arrive sur scène avec un mythique T-Shirt à l’effigie de chez Studio One! Le grand représentant du Rub-a-dub enchaine les lyrics à une vitesse impressionnante et fait danser la salle! Il interprète des grosses tunes comme "Chase Dem Crazy", "Big Fight" ainsi que des tunes de son excellentissime album "Barnabas Collins", qui fût n°1 des charts à sa sortie en Angleterre et en Jamaïque.
Apparait ensuite le lover Carlton Livingstone et des duos s’enchaînèrent.

Après 1h15 de show, la salle commence à se vider, il reste plus qu’une cinquantaine de personnes; on se sent limite dans un concert privé. Lone Ranger & Carlton Livingstone continuent avec plaisir leur show en alternance!
On sent tout de même Carlton Livingstone un peu plus en retrait par rapport à Lone Ranger, plus habitué en tant que DJ au backing Soundsystem...
1h45 d’une rencontre qui fait plaisir, ils quittent la scène sous les applaudissements d'un public conquis!
Mr Fatta annonce une série de dubplates qui permettront de finir en beauté la soirée et les derniers warriors, qui s’attendent à du lourd seront servis! Il passe des dubplates plutôt Dancehall mais pour la dernière, Fatta invite le public a écouter en douceur une vieille dubplate d’Alton Ellis, un vrai bonheur en cette fin de soirée!
Thanks to the Dub Fi Dub Crew.

No votes yet.
Please wait...