leevaya b

MAFFE - 15th Anniversary @ L'Espace Européen (93)

Samedi 19-03-2005
L'Espace Européen - Saint-Denis (93)

Rendez vous pris pour 22 heures à l'Espace Européen. Et quel plaisir de le retrouver dans ces conditions : la dernière fois que j'y ai mis les pieds remonte à plusieurs années en arrière pour les épreuves écrites d'un examen ! Ce samedi soir, c'est pour un tout autre évènement que je retrouve la salle "Scandinavie" : un anniversaire, celui des 15 ans d'existence et d'activité de l'association Maffé Soul System.
Le show est prévu pour toute la nuit, d'ailleurs la liste des artistes est impressionnante, et donc naturellement seulement une dizaine de personnes attendent alors devant la salle, close à ce moment. Ce n'est que trente minutes plus tard que l'Espace Européen ouvrira ses portes pour un début de soirée timide avec un premier soundsystem Black & Spirit. Il enverra quelques bonnes plates mais rien d'extraordinaire non plus car la salle est toujours quasi vide.
C'est ensuite au Full Hundred Sound de passer sur scène et c'est pendant leur set que la salle va vraiment commencer à se remplir, et notamment inciter les massives coincées au bar à entrer dans la salle et se rapprocher de la scène. La température monte d'un cran avec le DJ du sound : Kaprisson. Nous allons (évidement) entendre plusieurs dubplates de Daddy Mory, et l'ambiance commence à s'affirmer sur le "Police" d'Anthony B que le public reprendra sur chaque refrain.
Il commence à y avoir un peu de monde dans la place et en attendant l'arrivée du backing band de la soirée, le soundsystem va jouer quelques grands classiques de Sizzla, Capleton mais aussi des artistes français comme Straïka D.

Il est environ minuit quand le Majestic Band arrive sur scène et commence un premier morceau seuls. Premier constat : ce backing band semble manquer de quelque chose; un seul clavier, un batteur, un bassiste et un guitariste. Les occasions de regretter l'absence de cuivres ou au moins d'un deuxième clavier seront nombreuses tout au long de la soirée, mais rien qui ne puisse gâcher la fête... Laycen C. arrive alors sur scène et c'est une première dédicace : Rojah et Maffé mais aussi "à tous ceux qui sont avec Jah Jah".
C'est ensuite Queen Sheeba qui va commencer son show, avec notamment son eternelle reprise de "Redemption Song" assez bien interprêtée en VO, un peu moins en français mais surtout très difficile pour le guitariste, en demi-teinte toute la nuit... Le public semble indulgent et chante avec Queen Sheebah.
Chaque artiste n'interprêtera que 2 à 3 titres, sauf pour les plus appréciés car encore une fois il y a vraiment beaucoup de monde à passer sur scène ce soir.
C'est donc au tour de Little Francky de venir poser sa voix si chaleureuse sur quelques riddims, notamment le Doctor's Darling.Il chantera 3 titres avant de souhaiter lui aussi un bon anniversaire à Rojah et Maffé, de dédier ce qu'il fait à sa mère et d'adresser une pensée à tous ceux "partis trop tôt".
Le MC de la soirée nous présente ensuite "un artiste à suivre pour ceux qui ne le connaissent pas encore" : Prince Aziz. C'est accompagné d'une chanteuse qu'il fera la preuve de son talent et montrera la qualité de sa voix. La salle est conquise et l'encourage bruyamment à prolonger son set; il semble vraiment content d'être là et fournira une très bonne prestation, qui confirmera les dires de Natty Tony.
4 titres plus tard, on garde le rythme et c'est un nouveau DJ que l'on retrouve sur scène : Bionic, qui nous fera profiter de son flow sur des riddims appuyés par un bassiste très en forme, tant au niveau technique que dans son jeu de scène. Le Majestic Band tiendra d'ailleurs essentiellement sa crédibilité de sa "Rythm Section" (basse-batterie).

Il fait chaud, très chaud même et le public donne vraiment de la voix pour l’artiste qui va suivre. Difanga monte sur scène et entame son premier morceau largement repris dans la salle. Et c’est une série Reggae qui s’engage car après avoir repris Jacob Miller sur "Tenament Yard", « le chanteur à la voix de velours » laisse la place à un artiste très attendu ce soir : Sir Samuel. Et après 3 titres extraits de son album, un autre grand artiste arrive, Little Dan, en très grande forme avec notamment un morceau sur le Blaze riddim et finalement une prestation trop courte. Son flow transmet tellement de vibrations que 2-3 titres en plus auraient été très bien reçu!
Le style est Nuroots, alors Big Famili va maintenant pouvoir participer à la soirée d’anniversaire : Baron Black et King Kalabash, toujours aussi présents sur scène, assureront un véritable échange avec le public, qui connaît bien les morceaux, notamment le titre "Racines".

Il est maintenant plus de 3 heures du matin et le backing band aura quand même droit à une pause, cela fait plus de 3 heures qu’ils jouent, plutôt résistants... C’est Shadow Killa qui se charge de tenir le public éveillé et ne pas surcharger le bar pendant ce break. Et ce ne sera effectivement un break que pour les musiciens, car dans la salle impossible de se reposer : comme toujours, par son énergie, Ayaman est fermement décidé à « lever la foule » ! Après quelques classiques Roots, on passe au Nuroots pour apprécier, entre autres, des artistes comme Jah Cure ou Capleton avec l’excellent "That Day Will Come" sur le Hard Times riddim.
Le set de Shadow Killa est progressif et finira Dancehall Ragga, tendance Bogle. Et le public est réceptif : très agité et le faisant savoir à Ayaman; à ce moment plusieurs artistes sont au premier rang, d’ailleurs on croisera la plupart des chanteurs dans la salle tout au long de la soirée, c’est un anniversaire et tout le monde le souhaite ensemble.

Le Majestic Band remonte sur scène pour accueillir à nouveau un DJ : Massive John. Et le style restera dans le prolongement du set de Shadow Killa : Dancehall !
La fatigue commence à se faire sentir et pourtant la soirée est loin d’être terminée, et les artistes continuent le défilé. C’est au tour d’un DJ bien connu des massives réunis ce soir : Supa John arrive et après deux titres seul, il lancera un autre DJ, trop peu connu mais qui ne le restera pas vu son potentiel. L’homme se nomme Leevaya B et il possède toutes les qualités d’un futur grand artiste : un flow rapide et précis, une voix rauque et puissante, et une énergie impressionnante et communicative. Un artiste que je suis impatient de retrouver sur d’autres lives et en single!
L’ambiance n’a pas le temps de redescendre, mais la salle a quand même commencé à se vider, il est plus de 4 heures 30 du matin. Mad Killah va alors s’assurer que les massives encore en forme ne quittent pas les lieux. Après "Killa One", il va enchainer quelques brand new.
Et c’est ensuite Apach qui prend le contrôle sur scène et même si le son est bon, vraiment ni les jambes ni la tête ne peuvent plus suivre... Il est temps pour moi de rentrer; à moins de vouloir dormir sur place...

Un vrai cadeau d’anniversaire pour les fidèles des soirées Maffé et le meilleur moyen de le devenir pour ceux qui ne connaissaient pas ! Tous les artistes ont vraiment donner beaucoup, peut être aussi car le public était vraiment chaud... Seul regret de la soirée par naïveté : qu’il n’y ai pas eu de cadeau surprise, comme un show de Daddy Mory par exemple...
Un grand merci Rojah pour cette très bonne soirée.

No votes yet.
Please wait...