major lazer trabendo

Major Lazer + Prince Fatty feat. Horseman + Soul Stereo & Blackboard Jungle Soundsystem @ Le Trabendo (75)

Vendredi 24-04-2015
Le Trabendo, Paris (75)

Après 5 mois d'attente, certains en doutaient mais cette fois c'est sûr : la série est bien lancée. Après David Rodigan + Soul Stereo & Blackboard Jungle Soundsystem @ Le Trabendo (75), cette seconde édition proposait une affiche incroyable, comme deux soirées en une, un mini festival en quelque sorte. Et quelle affiche : Major Lazer + Prince Fatty feat. Horseman + Soul Stereo + Blackboard Jungle soundsystem... Il y avait, à mon avis, de quoi remplir bien plus que le Trabendo !
Autant la précédente édition avait mis du temps à se lancer, le public arrivant au compte-gouttes jusqu'à 2h du matin et l'entrée en scène de David Rodigan, autant cette fois il était effectivement important d'être prêt dès 22h30 pour assurer sa place, dans la salle puisque la soirée était "sold out", et ne rien rater du show de Major Lazer. Et je suis clairement un des derniers arrivés puisque peu après minuit la salle est pleine à craquer, on dépasse allègrement les 25° et il y règne déjà une très grosse ambiance; Diplo est d'ailleurs déjà torse nu, une partie de la salle aussi... Une autre différence avec la soirée Raspect Reggae Party #1 se trouve justement dans le public : hormis le nombre bien plus important de personnes qui assisteront à cette soirée, l'affiche a surtout su donner envie bien au delà des habitués des soundsystems parisiens. L'éclectisme de Major Lazer rassemble un public très large et féminin, très féminin... Oui, il y avait des bubble butts et des poom poom shorts à en avoir mal à la tête ! Mais évidemment le spectacle est partout et surtout sur la scène du Trabendo, Walshy Fire se chargeant avec Jillionaire de nous faire transpirer.
Entre productions maison et remixes, tout le potentiel de la sono de Blackboard Jungle est exploité; et qu'est ce que c'est bon ! Avec les quelques extraits entendus ce soir, nous sommes décidément impatients de découvrir le nouvel album de Major Lazer "Peace Is The Mission" qui sortira le 1er juin chez Mad Decent, le label fondé par Diplo.
Rejoins par Tarzan pour un excellent dub fi dub, celui-ci représente seul Soul Stereo puisque Reeko est en Italie avec Joseph Cotton et Fatta accompagne Johnny Osbourne dans sa tournée européenne. Tarzan nous rappelle aussi la chance qui est la notre de voir Major Lazer dans de telles conditions puisque leurs prochaines dates en Europe auront lieu dans de très gros festivals cet été où on ne retrouvera évidemment jamais une telle proximité. C'est vrai, mais les plus patients attendront le mois d'Octobre 2015 quand le groupe reviendra Major Lazer à l'Olympia.
Cette première "mi-temps" s'achève un peu après 1h du matin avec tous les protagonistes montés sur la table pour une dernière chorégraphie. La salle en redemande mais le soundsystem s'eclipse pour de bon, et pour cause : c'est une nuit marathon pour eux puisqu'ils sont attendus pour une seconde soirée "Snatch is five", sur le toit du hall 7 du Parc des Expositions de la porte de Versailles, à l'Electric. Il est d'ailleurs fort probable qu'une partie du public les aient suivi : la salle s'est vidée au profit de la terrasse pendant le changement de plateau mais pas que; même après l'interlude il n'y aura plus jamais autant de monde que lors de cette première partie. Ne resteront que les "vrais" fans de reggae music et ils auront raison car la suite, moins énergique, sera toute aussi bonne.

Nico (Blackboard Jungle) brieffe Prince Fatty qui s'installe au contrôle, rapidement rejoint sur scène par Horseman.
Alors que j'ai entendu dans la file d'attente en début de soirée que plusieurs personnes confondent le célèbre batteur avec l'acteur principal du film Rockers et autre très grand batteur, Leroy 'Horsemouth' Wallace, Winston 'Horseman' Williams est également DJ et c'est en cette qualité qu'il officie ce soir, backé par Mike 'Prince Fatty' Pelanconi. Pendant plus de deux heures, le duo fera tout pour maintenir l'ambiance amorcée par Major Lazer. La tâche n'est pas simple mais Horseman a les ressources, il enchaînera les morceaux, dont plusieurs sont issus de son album "Dawn of the Dread", produit par Prince Fatty, et s'attache à beaucoup communiquer avec le public et insister sur la portée des textes en rappelant de nombreuses fois :

No slackness here, no gun lyrics. Only conscious reggae music!

L'infatiguable DJ anglais ne faiblit pas mais peut quand même s'appuyer sur le soutien des 3 danseuses qui l'accompagnent puisque deux d'entre elles chantent aussi. Il y a d'ailleurs parmi elles une figure connue : il s'agit de Flavia Coelho qui chantera quelques morceaux, d'abord seule puis en duo avec Horseman.

Il est très tard (ou très tôt, question de point de vue) quand Blackboard Jungle reprend les commandes pour finir la soirée. Elle s'achève pour moi après "Old Marcus Garvey" de Burning Spear; un tel plaisir d'entendre ce titre sur cette sono, aucun autre après ne pourra être meilleur, autant partir là dessus !

No votes yet.
Please wait...