paris dub club 2

Paris Dub Club #2 @ Le Cabaret Sauvage (75)

Samedi 15-01-2005
Le Cabaret Sauvage - Paris (75)

Yes Yes Les massives !
Bon direct j'vous fait un ptit topo : samedi Soir c'était faya de chez faya au Cabaret Sauvage à Paris, au fond du parc de la Villette, il y avait Dub Dadda et Aba Shanti I suivi de près par son frère Blood Shanti qui sont descendus de Londres pour offrir une soirée wicked et surtout grave mash up aux parisiens, tout ça accompagné du son et du soundsystem de Blackboard Jungle Sound direct from Rouen qui était déjà présents lors de la première soirée Paris Dub Club #1 puisque résidents.
Donc, comme vous l'avez compris on est au Paris Dub Club #2, grosse soirée 21h00 - 6h00 et ça démonte pas mal, on commence la soirée avec le reste de l'équipe de JAHSound.net par la conférence de presse d'Aba Shanti I (fin de celle-ci - fuck di traffic !) animée par Frédéric Péguillan (Télérama Dub) et le reste de l'équipée de la soirée. J'vous avouerais que pour ce qui est de la conférence de presse, mon anglais ne m'a pas permis de tout comprendre alors je ne m'étalerai guère sur le sujet, sinon on s'installe gentillement à une table youp, papa fab, sMaLTo, Mas et moi et on attend que le son démarre et quand ça démarre, ça démarre fort avec le Blackboard Jungle qui arrache tout dès le début du set. Après quelques morceaux pour mettre en jambes niveau basses, on passe à la première dubplate de ces messieurs : "Bad Load" de Lyricson sur un bad bad riddim avec de méchantes basses. Comment j'ai kiffé perso !

On passe ensuite à Dub Dadda que l'on voit s'installer du coté de la scène, un son lourd, très lourd pour l'ancien chanteur de Zion Train, accompagné de Stix Dan calé au fond de son fauteuil pour nous balancer un rub-a-dub bien maîtrisé par le bonhomme. Dub Dadda nous offre des basses explosives, des sons que l'on entend pas tous les jours et ça fait mal, très mal. Un concert plutôt explosif pour Dub Dadda, ça faisait longtime qu'on avait pas entendu du son aussi novateur ! Et attention, il n'est pas tard, à peine 1h et ça va être au tour du maitre de la soirée : Aba Shanti I qui démarre sa session avec un "Jah Live" - Bob Marley. Un set des plus "stepatisant" qu'il soit, la façon dont Aba Shanti I envoie sa sélection est tout simplement scotchante, même si le vide de son est là, Aba Shanti I fait en sorte que tu ne l'entendes pas et ça j'adore, des sirènes et effets survoltants, des dubs de très bonne augure; un petit problème néanmoins pendant la session, beaucoup de massives auront pris ce 1/4 d'heure de basses pour une leçon de basses alors que c'était simplement un problème au niveau du multipaire qui gère les câbles des caissons du système de son ! Cependant pour s'en excuser (quoique le fait de n'avoir que des basses n'avait pas l'air de déranger Aba), il nous a fait venir son frangin Blood Shanti, bon j'avouerai qu'il n'est pas resté bien longtemps, mais la prestation fût assez impressionnante. Je n'ai pas retenu de noms de tunes mais il a poussé la chansonnette notamment a capella, ce qui n'était pas désagréable, mais comme on le disait : trop trop court de sa part.
Pour nous en consoler, Aba Shanti décide de nous envoyer un "The Meditations" de folie, une pure transe, le Cabaret Sauvage commence à se vider, ça sent la fin de soirée... Mais comme lors de la soirée de Jah Shaka, Aba Shanti I a l'air d'avoir du mal à quitter sa tour de contrôle, et annonce la fin 3 fois de suite et fini toujours par remettre un morceau !
Très jolie soirée, j'en garderai un pur souvenir, des massives en masse, bonne ambiance : ça gère !

RDV le 11 février pour la prochaine Paris Dub Club (Channel One Sound + Cultural Warriors) et j'affiche déjà présent !

No votes yet.
Please wait...