protoje live 2015

Protoje & The Indiggnation + Brahim @ Le Divan du Monde (75)

Jeudi 14-05-2015
Le Divan du Monde, Paris (75)

Nous l'avions manqué à l'EMB Sannois en mars. La première date française de l'Ancien Future Spring Europe Tour faisait concurrence, 25 km plus loin, à Johnny Clarke & Jah9 au forum de Vauréal. Qu'à cela ne tienne ! Le rendez-vous était pris pour la fin de la tournée qui nous offrira Brahim en prime.
La salle se remplit assez vite. Autour du bar et du stand de Baco Records, puis devant la scène, au balcon et au centre. Il est 19h30 quand un selecta vient s'installer, très vite rejoint par Brahim. L'accueil est un peu timide mais dès le deuxième morceau Brahim décide de faire participer le public en demandant de reprendre le refrain de "RSA", ce qui fonctionne très bien. Ensuite il parcourt son répertoire entre son premier album "Dans quel monde on vit" ("Libre et indépendant", "Classic", "J'entends les cris") et le dernier en date "Déconnecté" ("La télévision", "A peine le temps").
Brahim prend vraiment du plaisir, il le dit, ça se voit et la salle se fait emmener avec lui. Le temps passe donc très vite et c'est déjà la fin de cette première partie. Après quelques minutes de logistique les musiciens d'InDiggNation s'installent sur scène.

Protoje est là pour "Ancient Future", il commencera par là : "Protection", "Bublin'" suivies de "Sudden flight". Mais il ne faut pas oublier que le jamaïcain commence à se consistuer un beau répertoire et chantera aussi quelques titres de ses deux albums précédents.
Il fait maintenant très chaud mais nous allons danser quand Protoje propose de rendre hommage à Prince Buster et lance donc "Answer to your name". Ce titre sera aussi l'occasion de faire un clin d'oeil à Chronixx à la fin en reprenant le refrain de "Rastaman wheel out". Et même si certains ont rêvé en secret de voir Chronixx arriver sur scène à ce moment là, c'est bien seul que Protoje chantera "Who knows" en fin de soirée.
D'autres titres de l'album "Ancient Future" vont suivre : "Stylin'" puis "All will have to change"; les musiciens se font largement plaisir en dub ensuite et, de fait, nous régale. On se calme un peu avec "Hail ras tafari" mais ce n'est que de courte durée puisque vient maintenant "Criminal" et encore un solo énorme du guitariste.
Pendant tout le concert, le petit mégaphone posé à côté de l'enceinte retour de scène devant Protoje l'annonçait : à un moment ou un autre, il nous chantera "Kingston be wise", l'énorme recut d'Ini Kamoze "England be nice". Quel moment !

Il est 22h30 quand le groupe quitte la scène mais qu'elle reste bien éclairée tandis que la salle reste dans le noir, même après un rappel soutenu. On assiste alors à un moment de flottement : une partie du public se dirige vers la sortie pendant qu'une autre croit toujours à la possibilité d'un ou deux morceaux supplémentaires. Mais non, quelques minutes plus tard l'éclairage s'inverse et tout ce qui se passe sur la scène concerne du rangement : câbles et instruments. C'est bien fini. Mais qu'est ce que c'était bon ! Merci Baco Records, Brahim et Protoje.

No votes yet.
Please wait...