shinehead

Shinehead + Josie Mel @ Le New Morning (75)

Mercredi 08-02-2006
Le New Morning - Paris (75)

Il est vrai qu'un concert Reggae en plein milieu de semaine et pendant les vacances scolaires est toujours un pari risqué, mais là, l'affiche devait suffire à relever ce défi. Pourtant, pendant le warm-up bien assuré par Tribute du Own Mission Sound d'abord seul puis rejoint par Praiz, le MC du sound, la salle a bien du mal à se remplir et la petite fosse du New Morning est toujours vide. La sélection plutôt Roots s'achèvera sur une série de dubplates, dont une mémorable : Kiddus I et Winston McAnuff.
C'est un peu avant 22 heures que Matty Dread du LegalShot Sound accompagné de Keefaz viendront prendre le contrôle et lancer vraiment la soirée. Keefaz chantera quelques titres avant d'accueillir un invité imprévu : Little Francky qui présente son nouveau single.
La soirée a tout pour bien démarrer mais il manque quand même un peu de monde dans la salle. Un peu de monde et surtout d'énergie, à ce moment la majorité des gens présents sont « collés » sur une chaise...
Keefaz ayant repris le micro, il va réussir à obtenir une première vraie réaction du public en le poussant à chanter. Une vingtaine de personnes descendent enfin vers la scène. Et heureusement car après un dernier titre de Keefaz, c'est Josie Mel, le DJ de l’écurie Black Scorpio qui arrive.
Il assurera une bonne prestation, en commençant par un rappel des meilleurs morceaux de son premier album "Freedom" avec notamment les très bons "Play It Little Louder", "Got To Be An Angel" ou "Poor People". Il est plein d'énergie et cela commence à se transmettre dans la salle, sauf que les titres suivants, sur des instrus dubbées vont sérieusement ralentir le rythme... Mais seulement jusqu'à ce que sonne les premières notes du hit de Josie Mel, "Rasta Still Deh'Bout", pull up !
C'est sur un acapella de "Night Nurse" que Josie Mel dit au revoir au public parisien. Keefaz reprend le micro pour la transition mais exige que l'accueil soit à la hauteur du talent de l'artiste qui arrive, c'est à dire au moins en se levant pour tous ceux qui sont encore assis à cet instant...

« The Legendary Shinehead » monte sur scène et entame son show tout de suite, premier titre "Rough And Rugged"; boom ! Et le meilleur est à venir, tous ses hits seront passés en revue : "Know Fi Chat" sur le Sleng Teng riddim, la température monte d'un cran, puis vient « l'hymne » "Raggamuffin" et enfin le public fait vraiment du bruit ! Le DJ pourra s'excuser pour sa voix, d'après lui il a un peu perdu de ses capacités; ça reste à voir... En tout cas il est toujours aussi à l'aise pour enflammer les soundboys devant la scène. On entendra aussi "Golden Touch" avant que le dernier invité (plus ou moins) surprise arrive sur scène, Jamalski, qui est là pour quelques morceaux en featuring avec Shinehead et notamment un concours de fast style, perdu mais de peu face à « l'homme aux mille voix » ! Puis vient le Tempo riddim et "Who The Cap Fit" avant que Shinehead n'adapte pour l'occasion une de ses plus grandes reprises "A Jamaican In... Paris".
Le show ne pouvait être complet sans "Billy Jean", qu'il siffle toujours aussi bien !

Bref un show excellent, par un monument du « vrai » Dancehall et pas le public qu'il faut pour ça... J'espère vraiment qu'il sera mieux accueilli dans les autres villes françaises de sa tournée. Shinehead, please, come back again !

No votes yet.
Please wait...