abyssinians

The Abyssinians + Dillinger @ Le Krakatoa (33)

Jeudi 10-02-2005
Le Krakatoa - Mérignac (33)

rrivé vers 21h au Krakatoa qui n'est pas totalement rempli, quelques 10 minutes se passent avant que ne rentre en scène le Free People Band composé d'une section cuivres (sax, trombone) avec au Saxophone Mr Dean Frazer.
Le backing band commence le show avec quelques riddims Studio One dont le premier sera le célèbre "Real Rock riddim", le public du Krakatoa accueille d'une manière chaleureuse le groupe, good vibes, puis Dean Frazer s'approche du micro pour demander quelques cris et chants du massive présent puis là, surprise, le saxophoniste enchaîne en chantant "Looking My Love" de Barrington Levy.
Le Free People Band continuera à chauffer la salle en jouant le "RockFort Rock, Boby Bobylon" avant l'arrivée de Dillinger, le célèbre deejay très actif dans les 70s/80s.
Dillinger qui, il faut l'avouer n'est plus au top de sa forme, enchainera ses plus célèbres tunes notamment : "CB200", "Roots Natty Congo", "East Man Skank", "Cocaine In My Brain". Au bout de 45 minutes de show et un rappel, Dillinger disparait et laisse place au trio vocal légendaire du reggae music : The Abyssinians.

The Abyssinians avec Donald Manning et son frère accompagné de Bernard Collins commencent leur show avec "Good Lord", on a l'impression que leurs voix sont restées intactes à travers les années, choses qui n'est pas le cas de tous les groupes fondation des 70s.
C'est harmonieux, le public écoute tranquillement, Bernard Collins est au lead vocal et chante "African Race", "Y Mas Gan" et d'autres de leurs big tunes...
Au bout d'environ une heure de show, les Abyssinians quittent la scène... le public crie pour les rappeler, Abyssinians continuent avec "This Land Is For Everyone", le Free People Band lance le fameux riddim "Satta Massagana", Donald Manning prend le lead vocal pour chanter un tune sur le riddim, la voix de Donald Mannig est bien roots et donne une autre profondeur à ce show, puis vient l'original "Satta Massagana", le public approuve...
Les Abyssinians s'assoient avec chacun une percussion, c'est nyabinghi time avec la fin du concert... le trio s'en va et ne reviendra pas.
Une bonne prestation des original Abyssinians, l'esprit méditatif n'est sans doute pas le même que dans les montagnes jamaïcaines mais les good vibes étaient là et c'est le principal.

Big Up à tous les massives présents, nuff respect Music Action.

No votes yet.
Please wait...