tonton david

Tonton David & Friends @ Aux 3 Orfèvres (37)

Mercredi 06-12-2006
Aux 3 Orfèvres - Tours (37)

Ce soir, le vétéran deejay Tonton David est invité par le Cool & Ruff Sound (Chartres) et African Heritage (Tours). La soirée est organisée par l'association La Smalla et se déroule dans le bar-discothèque "Aux 3 Orfèvres", sous terre, au sous-sol. On découvre une grande salle creusée dans la roche, avec une sorte de mezzanine qui donne sur la petite scène, et un bar dans le fond où l'on sert des boissons fraîches. Il est 21h30, la salle est déjà presque pleine, les Tourangeaux se sont passés le mot.
Le Cool & Ruff Sound - composé de Kejahmin à l'animation et Kirk I aux platines) - ouvre le bal avec une sélection orientée Nuroots. On commence avec un des chanteurs les plus prometteurs du moment, Nanko "Lucky You", puis Danny Ray "Waiting In Vain" et l'énorme "Almighty God" de General Degree qui fera son effet. Quelques dubplates de Français sur la version du Forever Loving Jah riddim avec Ramsès, Asha B et Brahim. On continue dans la même « vibe » avec le récent Istambul riddim, Jah Cure "What Will It Take" et TOK "Marijuana". Fin de la session, avec une série sur le His Imperial Majesty riddim avec Willie Williams "Praise Him" et l'efficace combinaison Rod Taylor/Capleton "His Imperial Majesty".
SOS10 du African Heritage Sound (également gérant du « reggae shop » du même nom à Tours) prend le relais. Toujours des sélections Nuroots : George Nooks "Promised Land" reprenant le classique de Dennis Brown, Ky-mani Marley avec Al Borosie "Burnin' And Lootin'", et enfin Junior Kelly avec un de ses premiers succès, "Love So Nice". SOS10 très à l'aise devant son public, gérant sélection et animation seul. Jahmali "El Shadai", Swade en combinaison avec Tony Rebel "Just Friend". Très bonnes sélections des années 90. On poursuit avec le très bon "Woman Love Vanity" d'Anthony B qui fera du bruit et obtiendra un « forward » ! Les massives les plus survitaminés sont agglutinés devant la scène. Capleton sur la même version avec "Killing Spree". Pour annoncer la fin de sa session, SOS10 nous balance une série sur le Sun Is Shining de Bob Marley, enchainé avec le très bon Jah Cure "Most High Cup Full", suivis de la combinaison Luciano et Tony Rebel "When Will Things Change", Abijah reprenant le hit de Marley et enfin Sizzla "I Got To". Très bon moment avec cette série aux basses mystiques. Derniers morceaux avant de passer la main, avec du très lourd : sélections Oldies sur le Revolution riddim avec "Rub-a-dub All The Time" de Dennis Brown et le très bon "If This Girl Was Mine" de Carlton Livingston, tout aussi rare que « killer » ! « Big Tune » ! Et pour finir, le "Black Roses" de Barrington Levy.

Il est 22h30, retour du Cool & Ruff Sound sur scène. Kirk I enchaîne avec les versions du Intercom riddim. Shaggy et Barrington Levy "Broad Way", Anthony B "My Crew Roll High" et Lukie D "Bun Dung The Place". Les massives sont plus chauds et se manifestent plus énergiquement. On va donc passer à des versions plus digitales. Bounty Killer sur le Bam Bam "Down In The Ghetto", un énorme Cobra sur le Messer Banzani riddim avec "Gangster Role". Puis pour finir de nombreux dubplates de Français et Jamaïcains sur le Sick riddim et le Judgement riddim, qui obtiendront de gros « forwards » mérités !
SOS10 reprend les rênes à son tour pour marteler les massives de dubplates tout aussi dansantes : Sleng Teng riddim, Tonight, Real Rock, Come Down, Jamrock et Doctor's Darling pour finir. La soirée commence pour de bon. Cool & Ruff refait une apparition avant d'accueillir celui que tout le monde attend : Tonton David.
Encore de nombreux dubplates. Un petit clin d'œil pour la spéciale d'R-Mythe, ce rappeur de Chartres qui représente très bien notre campagne, avec des lyrics qui font sourire, sur la version du Angel riddim : "C'est à l'ombre des champs de blés...". Brahim, qui est présent ce soir, est très largement représenté par les deux sounds, promouvant le chanteur depuis quelques années déjà.

Tonton David arrive enfin dans la place ! Il est 23h50.
Tonton arrive très souriant sur scène, acclamé par la salle remplie à ras bord ! Kejahmin reste avec David pour l'accompagner derrière les platines. Tonton remercie pour cet accueil chaleureux. C'est la deuxième fois qu'il vient à Tours, mais la première date d'il y a longtemps déjà. Il se souvient que le public est chaud ici ! Kejahmin envoie le Seasons riddim. David se pose tranquillement dessus avec "Pour tout le Monde Pareil". Le temps de se mettre à l'aise et de chauffer sa voix. Dès le deuxième morceau, les choses sérieuses commencent !
Il enchaîne directement avec son plus gros hit : "Peuples du Monde" sur le Fresh riddim ! Et « forward » assuré ! Digital style, c'est un Tonton David à l'ancienne que l'on retrouve là ! Le public, au taquet, est complètement rassemblé devant David, presque à ses pieds ! La chaleur monte !
On continue toujours sur du Digital, avec "Le Blues des Racailles", un autre classique de son répertoire, mais en medley avec "A Qui la Faute ?" sur le Duck riddim. « Forward again » ! "Laissez-les Faire" sur le Mud Up riddim. Puis, on revient sur une version plus Roots, avec un texte conscient, "Il Marche Seul" sur la version du Fade Away. Moment plus solennel, avec une pensée pour ceux qui sont à la rue au quotidien. Il repart de plus belle sur des gros riddims, avec l'incessant "A Qui la Faute?" pour dénoncer ce système babylon ! Punaany riddim, avec un très gros medley de ses plus gros hits : "Chacun sa Route", "Sûr et Certain", "SOS Hommes Battus" et "Ils ont Appelé la Police pour Moi" ! Medley très énergique, et tout aussi humoristique au niveau des lyrics, avec quelques anecdotes de son vécu. Les massives sont en folie, ça siffle, ça saute, ça hurle ! David en prend pour son grade.
Pour finir son show, il redescend avec des riddims plus Nuroots et récents pour ses dernières chansons. "Big Up les Fermiers" sur le Drop Leaf riddim, pour tous les « ganjamen » présents. Moment plus intense avec la très belle et émouvante chanson "Ma Number One" sur la version tout aussi pure du Maroon riddim. Spécialement dédicacée pour sa mère. "J'ai Trouvé le Son" sur la version His Imperial Majesty. Et pour finir, un texte méconnu sur la guerre, sur la version du Blaze riddim.
Très bon show de David, plein d'humour et de joie de vivre. Il a donné le sourire à toute la salle avec ses anecdotes. Beaucoup en France pensent que Tonton David est « fini », et bien détrompez-vous, il est toujours là, et en pleine forme !

Pour finir la session live, on propose le micro aux chanteurs locaux. Et ils sont nombreux ce soir. Maylan (Bordeaux) commence avec des lyrics sur l'Afrique, toujours sur le Blaze riddim, puis Lucky O (Bordeaux) sur la version. Brahim arrive à son tour, "Certains l'Appellent", pour prendre un « forward » aussitôt ! Il reprend avec un medley qui recevra un « forward » à chaque refrain, "Classique", "J'entends les Cris" et "Dans Quel Monde On Vit" ! Enorme, court, mais intense ! Jornick Joe Lick fait son entrée pour engager avec un flow Rub-a-dub, en featuring avec le jeune Little Bigga, très prometteur. Natural (Royal Judgement/Firetone) finira sur le Blaze à son tour...
Bonne session live, avec beaucoup d'artistes très motivés !
Il est maintenant 1h30, la salle se vide peu à peu. SOS10 a repris le contrôle pour des « vibes » plutôt orientées Dancehall et Digital. Une très bonne soirée passée à Tours, avec un public enthousiaste voire chaud bouillant. Organisation carrée, comme à son habitude. Big up La Smalla, African Heritage, Cool & Ruff, et bien sûr, à Tonton David pour nous avoir offert un très bon moment en sa compagnie.

No votes yet.
Please wait...