twinkle brothers

Twinkle Brothers @ Cabaret Sauvage (75)

Vendredi 03/12/2004
Le Cabaret Sauvage - Paris (75)

Une semaine après une nuit inoubliable avec Jah Shaka + Nucleus Roots, c'est avec les Twinkle Brothers que les parisiens avaient rendez-vous. Arrivé vers 21h, j'entends de bonnes vibrations de basses dès l'approche du Canal Saint-Denis, il faut accélerer le pas: la soirée semble lancée. Une fois sur place, le Cabaret Sauvage s'avère déjà bien animé: la première partie s'achève sur un son Roots et une ambiance déjà bien chaleureuse, apparement le public a apprécié la prestation du backing band français In and Out Experience.

Le temps de changer de plateau et les musiciens du Twinkle Band, dont Dub Judah peuvent faire leur entrée alors que la salle continue de se remplir. Il assurera (basse+chant) plusieurs titres Stepper pour réellement lancer le concert et le public du Cabaret Sauvage se rapproche un peu plus de la scène. La salle est pleine, la piste commence a rebondir, Norman Grant arrive!
Malgré l'absence de Ralston Grant, on retrouve bien le son des Twinkle Brothers, et Norman enchaine leurs plus célèbres titres "Rasta Pon Top", "Jah Kingdom Come", "Beat Them Jah Jah", "Never Get Burn", "Babylon Falling", "Jahovia", un spécial "Don't Forget Africa" et j'en passe. Sur presque chaque morceau Norman Grant demande une version dubbée "Dub It!!", où chaque musicien trouve le loisir de s'exprimer et l'ingénieur du son ajoute quelques effets très réussis à la coordination. Le "Twinkle Brother" présentera d'ailleurs aussi individuellement les membres de la "Twinkle Riddim Section" (Black Steele-guitare, Dub Judah-basse, Barry Prince-batterie) qui nous offriront de remarquables solos.

Ce concert m'a fait penser à un sujet de discussion récent sur "la relève du Roots" dans lequel il était question de: "Etant un adorateur du Roots Reggae des années 70-80, je me lasse de voir les concerts de Reggae devenir strictement des concerts beaucoup plus Dancehall.". Je ne peux que souhaiter à cette personne que d'avoir était là vendredi soir avec tous les autres amoureux du Roots Reggae. Ne cherchez pas la relève quand les pionniers sont encore là...
Une seule déception, puisqu'il en faut toujours une: un concert un peu court, seulement... 2 heures environ; mais tellement bon que l'on a pas vu le temps passer. Norman Grant et le Twinkle Band reviendront bien après un rappel plutôt motivé, mais ne feront qu'un titre avant de repartir, définitivement cette fois. Moi j'en redemande!

No votes yet.
Please wait...