unity sessions

Unity Sessions @ Péniche Alternat (75)

Samedi 22-07-2006
Péniche Alternat - Paris (75)

En pleine période de canicule, à Paris, un samedi soir, on aurait plutôt tendance à rechercher les endroits frais : parc, cinéma, catacombes, terrasse de café avec brumisateur, n'importe où l'on pourra perdre une dizaine de degrés. Le 22 juillet, on pouvait aussi aller sur la péniche Alternat, trouver une température avec bien plus de dix degrés... en plus !
23h30, on peut monter à bord, les organisateurs finissent d'installer la petite scène et la plupart du monde reste sur le pont, prendre l'air en attendant que la soirée se lance vraiment. C'est chose faite une vingtaine de minutes plus tard et la cale se rempli assez rapidement.
C'est Shadow Killa qui prend la main pour commencer cette nuit qui s'annonce bouillante. Djabba se lance dans une sélection très proche de celle de la précédente soirée Unity Sessions en février dernier, mais c'est toujours aussi efficace. L'ambiance monte tout de suite d'un ton. Ayaman, le principal MC du sound parisien n'est pas là mais c'est Wikeed qui le remplace, et fait presque oublier son absence. Il déborde d'énergie et offre un show très animé !

Vers 1h30 c'est au tour du Dance Soldiah Sound d'assurer la suite après un set de Shadow Killa de haut niveau. Selecta Niakwé ouvre avec Fantan Mojah "Hail The King" et continue sur une sélection Nuroots très progressive. Norris Man "Persistance", puis une série sur le Doctor's Darling riddim avec évidemment le morceau de Tanya Stephens "It's A Pity" ou le Junior Kelly "Korruption" et un Lukie D + Degree, très très bon. Vient ensuite un morceau qui est sans doute « mon morceau préféré », le fameux 7'' que l'on conserve et protège toute sa vie, Wayne Marshall "Whole World" sur le Ganja riddim !
Le set de Dance Soldiah s'achèvera sur quelques morceaux de Soca de Trinidad & Tobago, dont on entend de plus en plus parler ces derniers temps.
Il est un peu plus de 2 heures du matin et le troisième sound qui se met au contrôle est parisien lui aussi puisqu'il s'agit de Subionic. Pour l'instant on avait eu principalement du Dancehall avec Shadow Killa et et un peu plus de Nuroots avec Dance Soldiah, Subionic commence Roots « foundation » : The Wailers "Burnin' And Lootin'", puis Bob Marley & The Wailers "Crazy Baldhead", toujours aussi agréable en sound... même si on s'attendait à mieux côté son, la sono de la péniche étant visiblement fatiguée, en tout cas insuffisante. Puis après un démarrage tranquille, le rythme va monter et les dubplates s'enchainer. Un gros set de Subionic.

Enfin, plus tard dans la soirée ce sont tous les chanteurs et invités de Dance Soldiah qui vont défiler dans une péniche bondée, Abel, Djaka, Blackshine, Welcome Bonny et beaucoup d'autres, mais les meilleurs morceaux pour moi ont été ceux chantés par Little Franky mais aussi les sistas Nayah & Trinity, qui suivent Shadow Killa depuis longtemps. Les allers et retours salle-pont ou quai-salle permettent de se rafraichir mais visiblement aussi d'accepter un peu plus de monde car on entend plutôt bien depuis le pont et c'est sûr : en plein hiver tout ce monde n'aurait pas pu logé dans la cale...
En tout cas, ce fut une très bonne soirée que nous ont offert les trois sounds, pour un public venu très nombreux, comme quoi tout le monde n'est pas parti en vacances et il faut continuer à organiser des sounds à Paris pendant l'été !

No votes yet.
Please wait...