zicalizes11 theo

Zicalizes #11 - Prince Theo + Danakil @ Médiathèque - La Ferté Alais (91)

Mercredi 09-05-2007
Médiathèque - La Ferté Alais (91)

C'est à la Ferté Alais que nous nous dirigeons pour cette dernière date de la 11ème édition du Festival des Zicalizes, l'évènement Reggae devenu incontournable pour les massives de la région parisienne. Aujourd'hui au programme, ce sont des concerts live et un soundsystem. Tout cela dès 15 heures et en plein air, dans le parc de la médiathèque. On ne pourra pas trouver l'excuse du prix pour ne pas venir car cette date est gratuite. Vous avez là tous les ingrédients pour passer une bonne après-midi au soleil et écouter du bon son.
Nous arrivons à 15h30, c'est le jamaïquain Prince Theo qui est sur scène. Le public est majoritairement assis, parsemé, on ne peut pas dire qu'il y ait foule. Pourtant c'est une bonne prestation que Prince Theo nous offre là. Une découverte pour beaucoup pouvant peut-être expliquer une certaine passivité du public.
Prince Theo navigue entre le Roots et le Nuroots. Des titres souvent mélodiques, il saura réveiller les massives sur la chanson "High Grade", reprise du célèbre hit de Turbulence et Spectacular. Une reprise revisitée avec un invité surprise : Igor aka Rogi, que vous avez peut-être déjà entendu avec le High Fly sound. Un featuring mêlant le jamaïquain au français pour un rendu original et bien rythmé.
Prince Theo finira sa session sur un riddim Oldies, celui d'Alton Ellis "I'm Just A Guy".

Le temps d'installer la nouvelle scène c'est Digital Sound vient nous passer quelques sons. La plupart des gens sont toujours assis, tranquillement posés à écouter la « vibe ». On est loin des soundsystems où les massives sautent partout.
La sélection est plutôt classique, avec des valeurs sûres telle que le Real rock riddim ou encore le Liberation riddim. On n'oubliera pas de citer l'incontournable Doctor's Darling avec Spectacular sur la version. Les connaisseurs auront pu apprécier quelques dubplates pour le Digital Sound, telle que la figure montante Collie Buddz ou encore la grosse voix de Buro Banton.

Le temps passe vite au soleil et avec de la bonne « vibe ».
17h30, c'est au tour de Danakil de monter sur scène et visiblement ces jeunes gens sont fortement attendus par le public, puisque tout le monde s'est levé. « Standing ovation » pour Danakil. Une petite intro Roots aux intonations jazzy forte agréable.
Au micro on retrouve Balik qui nous interprète des titres revendicatifs et profonds, "Résistance". Une majeure partie du public semble bien connaître le groupe en reprenant les paroles des chansons en chœur.
Bien sûr, des titres sur le thème de l'Afrique, mais aussi un clin d'œil de Balik à son île dans la chanson du même nom "Mon Ile". Comparée aux contrastes occidentaux incarnés par "Dans Nos Villes".
Rajouté à cela quelques titres en anglais et vous obtiendrez le mélange énergique du Roots de Danakil. Le public lui, est conquis et le fait savoir...
Côté organisation on apprécie la distribution gratuite d'eau et la bonne humeur du staff.
Une après-midi très agréable comme on devrait en faire plus souvent.
Bravo à toute l'équipe des Zicalizes ayant permis ce rendez-vous gratuit. Dommage peut-être que l'annonce de ce concert n'ait pas suffisamment circulée. On se retrouve sans faute l'année prochaine.

No votes yet.
Please wait...