zion gate fest vf

Zion Gate Hi-Fi @ Festival de la Vache Folle (28)

Samedi 02-09-2006
Festival de la Vache Folle - Marboué (28)

Pour sa septième édition, « l'eclectival » de la Vache Folle, organisé par l'association La Combe, est situé sur le stade municipal, tout autour du terrain de foot. Cette année, il y a 5 scènes à thèmes différents : la grande scène pour les têtes d'affiches comme Al Campbell, Tonto Irie, Jim Murple Memorial, Washington Dead Cats et bien d'autres, la scène Manouche, la scène découverte pour les groupes locaux, la scène Techno avec cette année 69DB, Francky Brown, Dark Jedis, et enfin la scène Reggae qui nous amène aujourd'hui, avec Ball I Stick (28), I&I (28), Sista Jenfy (Paris), et enfin Zion Gate Hi-Fi (Nantes) avec Ras Abubakar accompagné de Murray Man, Nassadjah et Keefaz.
Il est 20h, c'est l'ouverture des portes. L'entrée donne directement sur la scène Reggae. Lucky Lud (Amiens) assure le warm-up avec des sélections Rub-a-dub et Digital bien dansantes. Eek-A-Mouse, toujours aussi efficace, et une série sur le Joyride riddim avec Supercat, Scion Success et Courtney Melody "Dangerous". Très bon warm-up pour mettre les massives dans le bain dès le départ, annoncant une soirée longue et bien remplie !
C'est au tour d'I&I Sound de prendre la main. Simeon à l'animation et Steppa aux platines. Sélection Roots & Culture avec Glen Washington, Glen Brown et une big série sur le His Imperial Majesty riddim (production Reggae Fever) avec notamment Prince Malachi, Jah Mason, Anthony B et l'énorme combinaison Rod Taylor/Capleton. Le public répond, et apprécie les sélections. Pour finir le set, Luciano avec "One In A Billion", très beau morceau aux lyrics conscients.
22h, I&I laisse sa place Mickey du Ball I Stick Sound, (qui est l’organisateur du plateau Reggae de cette année encore). Le classique "African Children" de Tenor Saw, puis des big tunes avec "Mafia"de Lloyd Parks, Horace Andy "Black Cinderella", Johnny Clarke "Crazy Baldhead", Gregory Isaacs "Night Nurse" et George Nooks "Tribal War". Puis deux big tunes Roots & Culture, qui touchent directement le coeur des massives: Horace Andy "Every Tongue Shall Tell" et Beres Hammond "Serious" ! Pour finir son set, Ball I Stick va finir avec du Digital avant d'accueillir Sista Jenfy. Le Telephone Love riddim avec JC Lodge, Gregory Isaacs "Rumours" et Lady G "Nuff Respect".
Il est 22h30, Sista Jenfy s'installe sur scène le temps de laisser Ball I Stick finir. Selecta Vinceirie, prends place dérrière les platines pour backer Jenfy. Première version plutôt Rub-a-dub, puisque c'est la version du hit "Murderer" de Barrington Levy, avec des lyrics conscients comme toujours. Le public, curieux, s'approche devant la scène pour encourager la sista. Les titres s'enchainent, "Impunité" sur le Boombastic riddim de Shaggy, "Mon Coeur Se Brise" sur le Doctor's Darling riddim, avec des lyrics sur le sida. Le public est plutôt réactif et apprécie le show. Pour finir son set, deux morceaux plutôt orientés Hip-hop Dancehall : "Sista En Action" sur la version de "Candy Shop" du rappeur américain 50 Cent, et enfin une big tune en anglais, "Come Back" sur la version du très classique de Wayne Marshall "Whole World", toujours aussi dansante ! Très bon show de Jenfy, une sista qui mérite de mieux se faire connaître par le public Reggae français.

Voilà pour la première partie de la soirée, il est maintenant 23h, et c'est le moment de passer Zion Gate Hi-Fi. Beaucoup ont fait le déplacement pour voir ce soundsystem de Nantes, qui est venu avec sa propre sono. On change de scène, juste à se retourner, pour aller sous la grande tente en face de la scène Reggae. A gauche, un grand mur en pyramide de 12kw et en face, Ras Abubakar au contrôle. Ce soir, il est accompagné de Murray Man, Nassadjah et Keefaz pour les sessions live tout au long de la fin de soirée.
Un Ska de Don Drummond nous invite à prendre place. Très vite, quand Ras Abubakar envoie les basses, les massives s'agglutinent devant le mur rouge et jaune. Foundations pour commencer, avec un énorme Al Campbell "Oversize man" (lui-même présent à ce moment précis sous la tente aux côtés de Tonto Irie), KC White "You Don't Love Me", reprenant les lyrics de Dawn Penn, et un incroyable Dennis Brown "Coma Coma" avec une ligne de basse extraordinaire ! C'est parti pour 4 heures de pur bonheur et de pures sélections Roots & Culture. Moment très important de la soirée, pour les connaisseurs, puisque Ras Abubakar a prévu de faire un hommage spécial en la mémoire de Jospeh 'Culture' Hill qui nous a quitté très récemment. Les gros hits s'enchaînent, "Rock Reggae Music", "Jah Rastafari", "Natty Works On", "No Warrior" ou encore "South Africa Must Be Free". Hommage très apprécié par les massives presents.
On continue la soirée avec une session Digital Roots, avec un puissant Half Pint "Freedom Fighters". Keefaz prend le micro pour poser sa voix sur la version. Junior Reid dans le même esprit, avec cette fois, Nassadjah et Murray Man qui viennent se poser sur la version. Les lives s'enchaîneront pendant toute la session entre les sélections: Murray Man "African Unity", "Get Up, Stand Up And Rock" ou encore "Keep The Fire Burning" et Keefaz avec son classique "Si T'Apprécie Le Style".

Vers 1h, Zion Gate va nous présenter ses productions maisons qui ont fait depuis longtemps leurs preuves : le From Afar riddim et le Prions Jah riddim. Kenny Knots est joué en premier sur le From Afar avec son hit "Roots Music", et forcément puisqu’ils sont là, Nassadjah nous chante "L'Homme" sur la version, Murray Man "Burn A Fire Pon Dem" et Keefaz pour finir.
On passe à Lorenzo "Never Give It Up" sur le Prions Jah riddim (première production du label Zion Gate Music). Nassadjah en live avec "Prions Jah", Keefaz en combinaison avec Murray Man, puis Murray Man seul. Très bon moment que d'entendre ses morceaux en live, qui ont fait beaucoup d'effet à leur sortie en France.
On attaque la dernière partie de la soirée, moins de live, mais toujours de très bonnes sélections : Bushman "Sodome And Gomorha", Morgan Heritage "Rasta Revolution", Jah Cure "Zion Way" et Yami Bolo "Imperial Majesty" sur la très belle version du hit "Youthman" de Dennis Brown. D'ailleurs, c'est assez marrant de redécouvrir de si belles versions sur un gros mur de son! Ça change toute la donne.
Pour la fin de son set, Ras Abubakar va satisfaire les connaisseurs et amateurs de son anglais. Dub Judah "Babylon Is A Trap" et Max Romeo "Taffari, Captain Of My Ship" sont les deux meilleurs exemples. Pour le plaisir, Zion Gate finira avec des versions Dub et Stepper, en poussant bien les basses au plus haut, pour les derniers survivants qui dansent devant le mur d'enceintes. Que du bon pour cette soirée, et très content d'avoir pu enfin apprécier Zion Gate Hi-Fi en live.
Il est maintenant 4h du matin, c'est la fin de cette 7ème Vache Folle qui a encore été réussie cette année !

No votes yet.
Please wait...